Bukavu : Adeline Munyerenkana propose une piste de solution aux responsables des établissements privés pour leur autofinancement

Bukavu : Adeline Munyerenkana propose une piste de solution aux responsables des établissements privés pour leur autofinancement

Briser les barrières, encourager les gens d’aller au delà de leur limite et ainsi arriver au succès grâce à l’autofinance dans l’entrepreneuriat. telles sont notamment les pistes de solution proposée par Madame Adeline Munyerenkana femme entrepreneure, pour permettre aux établissements privés de s’autofinancer et avoir des revenus supplémentaires.

Elle l’a dit au cours d’une rencontre qui a réunit les femmes entrepreneures et les différentes couches sociales ce 01 Août 2022 sous les thèmes “levé-toi et brillé”.

Inscription ISJC

À en croire Madame Adeline Munyerenkana, Coordinatrice de WALLBREAKERS INTERNATIONALEl, a été constaté que beaucoup des travailleurs n’ont pas la culture d’entrepreneuriat c’est pourquoi son organisation a mis en place un projet qui est entrain d’être proposé aux différents chefs des établissements, notamment,les pasteurs, les enseignants, les motocyclistes ainsi que d’autres couches sociales. Ceci pour leur aider à avoir une autre source de revenus supplémentaires et ainsi équilibrer leurs ménages et ce qu’ils font comme travail grâce au projet Alliance dans les mouvements globales.

“Nous avons trouvé que les chefs des établissements, les enseignants ainsi que d’autres cadres sociaux qui travaillent, communément appelé’ “employeurs” ils touchent leur salaire qu’ une fois le mois, ce qui conduit à quelqu’un de toucher le salaire 12 fois l’année alors que vous allez voir que les besoins sont toujours quotidiens et parfois on a des urgences d’argent mais on ne sait pas comment résoudre un besoin quelconque parce qu’on à pas des revenus supplémentaires”, a-t-elle expliqué.

Cette femme leader en entrepreneuriat avec sa casquette de femme politique dans les souci de promouvoir les différents cadre sociaux, souligne que ce projet va doter les chefs des établissements et d’autre couches sociales ,notamment les salariés une autre source de revenue supplémentaire et cela va même les épargner au problème de corruption, détournement et toute forme d’escroquerie qu’on est entrain de suivre par ici par là.

Parfois quand le projet comme ça arrive poursuit-elle, les gens ont de difficulté de le rejoindre car il pense qu’il n’ont pas des compétences car il ne sont pas formés, c’est ainsi qu’on a lancé le projet et on donne l’occasion aux gens qui ont accepté de nous rejoindre d’avoir des formations adéquate qui vont leur permettre de réaliser les meilleurs d’eux mêmes.

” C’est ainsi que nous appelons nos partenaires et d’autre personnes à venir faire des formations car sans ces formations il serait impossible de réaliser les besoins au résultat qu’ils attendent, en outre nous avons déjà donné l’ouverture à l’information et y a déjà ceux là qui ont déjà manifesté le désir et volonté d’être formés parce qu’on dit toujours que mon peuple péri par manque des connaissances. Pour ceux la qui ont déjà adopté le dit projet, ils peuvent être rassurés, déterminés et mettre en application la formation qu’ils sont entrain de recevoir pour que cela les aide à leur tour à atteindre l’objectif qu’ils se sont fixé et pour ceux qui n’ont pas encore assigné il peuvent nous rejoindre et profiter de nos formations pour leur aider à se promouvoir financièrement dans le dit projet”, Renchérit Adeline Munyerenkana.

Il importe de souligner que plus des 200 personnes on pris part à cette réunion participative, qui s’est ténue dans la salle des réunions à l’hôtel Elisabeth en commune d’Ibanda à Bukavu.

Déo Kulila

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.