Bukavu: La société civile recense 5 cas de braquage cette nuit dans l’avenue Albert Kayabu

La société civile noyau d’Ibanda a inventorié cinq cas de braquage dans la nuit de samedi à ce dimanche dans l’avenue Albert Kayabu au quartier Nguba.

Ces chiffres ont été avancé ce dimanche au cours d’une réunion extraordinaire d’évaluation de la situation sécuritaire dans cette partie de la ville de Bukavu.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Laquelle réunion a été tenue dans le quartier Nyalukemba, avenue Albert Kayabu Commune d’Ibanda.

Maman Matungano femme à Mr Cibuzi vendeuse des aliments a été attaquée chez -elle à la maison à 22h. Une somme importante d’argent emportée et d’autres biens par des bandits armés. À part elle, 4 autres personnes ont été dévalisées vers l’INSS et Monsieur Bufole Corneille Akim musicien a été enlevé jusqu’ici introuvable”, selon le compte rendu de cette réunion mise en ligne par David Cikuru, président de la société civile noyau d’Ibanda.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

À l’en croire, ceux qui sèment l’insécurité sont bel et bien des repris de justice.

…Tous les bandits qui insecurisent la population sont bien connus et ont été libérés de la prison par la justice. Aujourd’hui ils sèment terreur et désolation. Nous sommes à 25 cas d’insécurité pour cette semaine seulement”, dixit David Cikuru.

Cette réunion a chuté par une grande recommandation aux autorités compétentes.

La population exige la sécurisation de la population et exige la libération sans condition de l’artiste Cor Akim. Dans le cas contraire les actions citoyennes seront prises pour exiger la sécurisation de toute la population pendant cette période électorale”, peut-on lire entre les lignes dans le compte rendu de la réunion extraordinaire de la société civile.

Ndabelnzéem

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.