Bukavu : La plénière de censure contre le gouverneur Cishambo reportée

Bukavu : La plénière de censure contre le gouverneur Cishambo reportée

 

Les députés provinciaux devaient tabler ce samedi 17 juin sur la motion de censure contre le gouverneur Marcellin Cishambo. Mais, faute de quorum, la plénière a été reportée. L’assemblée composée de 36 députés, 24 députés au moins devaient siéger pour décider du maintien ou non du gouverneur. Mais 20 étaient présents.

Inscription ISJC

« Certains députés sont en dehors de la province, d’autres étaient empêchés. C’est ce qui a fait qu’on n’atteigne pas le quorum tel que l’exige notre règlement d’ordre intérieur pour siéger », a justifié le député David Ombeni au sortir de l’audience.

En somme, l’audience n’aura duré que quelques minutes. Le gouverneur Marcelin Cishambo était présent. La veille il a été sommé par le président de l’Assemblée provinciale de se présenter malgré sa demande de report de la plénière.

« Etant sous le coup d’une motion de censure, vous ne pouvez plus vous y soustraire sous quelque motif que ce soit. (…) Vous êtes donc tenus de présenter vos moyens de défense à la plénière de ce samedi 17 juin 2017 sous peine d’outrage à l’assemblée dans le cas où vous vous y dérobez », a fermement répondu Emile Baleke Kadudu dans sa correspondance au gouverneur.

Vives réactions après ce report

Le report de la plénière de ce samedi 17 juin a soulevé un tollé dans la communauté. Des fortes rumeurs sur la corruption des députés absents par le gouverneur circulent depuis la journée dans la ville et sur les réseaux sociaux.

« Motion de défiance ou de finance ? », s’est ironiquement  interrogé Blaise Bulonza, coordonnateur de l’Initiative pour l’avenir meilleur, INAM, sur sa page facebook.

« Les agents enregistrent de dizaines des mois impayées, et vous, vous initiez de motions pour combattre la megestion alors que votre unique objectif c’est se partager les recettes de la Province. Vous oubliez que c’est le peuple qui a fait de vous des députés. Vous vous distribuer de dollars et vous vous en allez. Les pauvres agents, à leur tour, doivent continuer à serrer leurs ceintures », s’est à son tour enflammé Joseph Banyanga, agent de l’Etat.

« Déçu par le comportement des nos élus locaux qui n’ont pas comme soucis la défense des intérêts du peuple. Sur 36 députés que compte L’ASPRO/SK, seul 20 se sont présentés à la plénière de ce samedi 17/06/2016 sur la motion de censure contre le gouvernement », s’est exprimé, de son côté, Chancard Mpiana, coordinateur du regroupement d’analystes indépendants, RAI.

Du côté des officiels, on réfute cette corruption.  « C’est ridicule ces rumeurs sur la corruption. Il n’y en a pas eu. Ceux qui disent ça ne comprennent pas le fonctionnement de l’Assemblée», minimise un membre du bureau du gouverneur contacté par Jambordc.info.

Les espoirs pour certaines organisations de la société civile de voir le gouverneur répondre de sa gouvernance dans la province et être sanctionné par les députés s’envolent au fur et à mesure. L’issue pour la prochaine plénière devient hypothétique.

Selon les dernières nouvelles, le gouverneur Cishambo vient d’être invité à Kinshasa par le vice-premier ministre et ministre de l’intérieur, Emmanuel Ramazani Shadari.

Evariste Murhula

 

 

 

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.