Bukavu : Journée de la paralysie cérébrale, le Dr Mugisho Ischel’s parle des attitudes à adopter pour éviter cette maladie

Bukavu : Journée de la paralysie cérébrale, le Dr Mugisho Ischel’s parle des attitudes à adopter pour éviter cette maladie

Le 5 octobre de chaque année, l’humanité commémore la journée mondiale de lutte contre la paralysie cérébrale qui est une déficience motrice la plus courante chez les enfants tout comme chez les adultes.

La population est appelée à se faire consulter régulièrement pour prévenir cette pathologie qui réduit la mobilité du patient et peut conduire à l’irréparable.

Inscription ISJC

Au niveau mondial, la paralysie cérébrale touche environ 17 Millions de personnes et fait des morts chaque année.

D’après les professionnels de la santé, cet handicap est causé par des lésions irréversibles sur le cerveau et provoque la destruction de certaines cellules du cerveau en développement et cause par la suite des troubles des mouvements ou de la posture accompagnés de difficultés cognitives ou sensorielles.

Selon le docteur Mugisho Marhegeko Ishchel’s médecin traitant à la clinique Ruhigita Bukavu, cette maladie arrive à évoluer jusqu’à paralyser certains membres du corps. D’où la nécessité de contacter les médecins à l’immédiat aux cas ou les signes se manifestent comme les difficultés à marcher, perte temporaire de la vision dans un œil, vision double, vision floue ou perte soudaine de la vision, difficulté à parler et autres.

« La paralysie cérébrovasculaire est une maladie qui attaque la plus part des fois les nerfs et les vaisseaux ramenant le sang vers le cerveau et elle peut évoluer jusqu’à la paralysie des différents membres du corps. Quand les signes se manifestent il faut juste aller se faire consulter par un médecins », Explique le Dr Mugisho.

Notre source appelle la population à bien éviter des situations traumatisant pour ne pas développer cette pathologie à la longue.

« Nous appelons la population de la ville de Bukavu d’avoir cette culture de voir les médecins et pour ceux qui sont déjà atteints par cette pathologie de passer à la Kinésithérapie pour la réadaptation des membres. Pour le cas spécifique des conducteurs des enjeux, nous leur recommandons de conduire à une vitesse normale pour éviter des pressions», Ajoute notre source.

Signalons que la journée mondiale de la paralysie vasculaire a été instaurée depuis l’année 2012 par l’UNESCO dans l’objectif d’expliquer au grand public en quoi consiste cette maladie afin de changer le regard porté sur les personnes touchées.

Patrick MAKIRO

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.