Bukavu: Diane mweze appelle les jeunes filles à vivre dans l’abstinence pour éviter les grossesses précoces

L’humanité célèbre la journée internationale de la jeune fille le 11 octobre de chaque année.

Celle-ci a été instaurée par la résolution 66/170 en 2022. Cette journée a été célébrée pour la première fois en 2011 pour sensibiliser la communauté à promouvoir les droits et devoirs de la jeune fille qui est actuellement marginalisée sur différents plans dans la communauté.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Selon la coordonnatrice de l’ASBL “Je suis la relève de la femme” Diane Mweze, la jeune fille doit contribuer à son épanouissement en invitant des anti-valeurs à savoir, les rapports sexuels précoces et non protégés qui les exposent à des maladies et autres dangers qui en découlent. Ceci pour contribuer à la sauvegarde de sa dignité.

” Nous lançons encore une fois un appel à ces jeunes femmes qui sont en train d’encourager les anti valeurs, à avoir l’estime de soi en sachant qu’elles sont la source de la vie, de l’éducation et autres valeurs qui contribuent à leurs épanouissement et développement ainsi qu’au bien-être de la communauté à travers leurs rôles d’instruire et d’éduquer les nations. “, A-t-elle déclaré.

Diane mweze invite les jeunes filles à vivre dans l’abstinence pour réduire les cas des grossesses précoces qui poussent certaines filles aux avortements provoqués avec tous les risques possibles.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Notre source appelle également ces dernières au respect des règles d’hygiène menstruelle pour éviter les infections sexuellement transmissibles.

Gisèle Bashwira

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.