Bukavu: Cas récurrents de pendaison en ville, le sociologue John Bashwira invite les habitants à éviter le complexe

Bukavu: Cas récurrents de pendaison en ville, le sociologue John Bashwira invite les habitants à éviter le complexe

Depuis quelques mois des cas de pendaison sont signalés dans la ville de Bukavu.

Le dernier cas en date est celui du 3 octobre où une fillette de 11 ans nommée Claudia Munambayi a été retrouvée pendue à l’étage chez sa tante maternelle où elle vivait sur avenue du gouverneur.

Inscription ISJC

La rédaction de jambordc.info a voulu en savoir plus ce mercredi 5 octobre sur ce phénomène social.

Dans une interview nous accordée, le sociologue John Bashwira indique que la pendaison est un phénomène social et récurrent qui implique le fait de se donner la mort volontairement.

Pour lui, cela est généralement dû au complexe surtout d’infériorité auquel se heurtent certains membres de la communauté vis-à-vis de leurs semblables et aussi de l’insuffisance signalée dans la satisfaction de certains besoins.

“On peut se donner la mort à la suite de l’insuffisance trouvée dans une situation qu’on portait à cœur ou soit à la déception d’une personne à laquelle on avait confiance et là on parle du suicide égoïste. Deuxièmement, on peut se donner la mort à la suite de l’injustice sociale. Par exemple une personne qui a des atouts et capacités mais n’arrive toujours pas à se stabiliser dans la vie surtout sur le plan financier contrairement à ses camarades se trouvant dans un même rang. Le fait de ne pas supporter l’humiliation liée au type de travail ou à une situation donnée mais aussi l’anomie sociale qui consiste à compter sur les décisions du plus fort dans la société peut conduire au suicide si le concerné n’est pas assez fort mentalement. “, Explique ce sociologue.

John Bashwira pense que travailler sur la bonne redistribution des ressources par principalement l’Etat peut contribuer à la réduction du taux de suicide ou de pendaison dans la société.

Il invite à cet effet les familles à prioriser les échanges avec les personnes en détresse pour les aider à surmonter certaines crises et éviter le pire.

 

Gisèle Bashwira

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.