Kinshasa : Pour le désenclavement de la RDC-Burundi et Tanzanie, un accord de construction d’un chemin de fer électrifié vient d’être signé

Kinshasa : Pour le désenclavement de la RDC-Burundi et Tanzanie, un accord de construction d’un chemin de fer électrifié vient d’être signé

L’Agence de Facilitation du Transport de Transit du Corridor central a coordonné la réunion ministérielle tripartite le 12 juin à Kinshasa.

Cette activité porté sur le projet du chemin de fer à écartement standard électrifié qui pourra connecté 3 pays de la région des Grands Lacs, à l’occurrence la République démocratique du Congo, Burundi et la Tanzanie.

Inscription ISJC

Au cours de ces assises, les ministres en charge des transports de ces 3 pays ont signé le rapport du comité de pilotage sur la construction de ce chemin de fer à écartement standard électrifié qui partira d’Uvinza-Musongati -Gitega-Bujumbura-Uvira-jusqu’à Kindu.

Ce tracé est d’une distance de 2000 kilomètres, un projet qui pourrait désenclaver les pays membres du corridor central et de toute la région côtière de l’Est de l’Afrique et permettre le bon déroulement des échanges commerciaux.

Selon le ministre congolais des transports, voies des communications et désenclavement, Chérubin Okende, ce projet est l’une des solutions au problème de manque d’ infrastructures des transports à l’Est de la RDC. Celui-ci renseigne que le gouvernement congolais attache une importance particulière à ce projet de développement intégrateur et tient à sa matérialisation.

Pour, le ministre tanzanien des transports et travaux publics, le Professeur Makame Mbarawa a fait savoir que la république unie de Tanzanie est en vitesse pour connecter avec ce projet car le tracé de chemin de fer à écartement standard électrifié qui part du port de Dar es Salam est déjà vers Makutupora à 300 kilomètres d’Uvinza le point de départ du tracé de chemin de fer tripartite.

À son tour, la ministre Burundaise ayant le transport dans ses attributions, Marie -Chantale NIJEMBERE a rassuré que son pays tient fermement à ce projet qui met le Burundi dans l’annuaire des pays disposant d’un chemin de fer à écartement standard électrifié au niveau mondial.

Il sied de signaler que la réunion ministérielle tripartite a été précédée par celle du Comité directeur tripartite composé des secrétaires permanents des 3 pays en charge des transports le samedi 11 juin 2022, laquelle s’est soldée par la lecture et l’examen du rapport soumis par le comité technique des experts avant de le présenter aux ministres concernés.

Le Secrétaire Exécutif du corridor central Me Flory Okandju Okonge a salué la volonté des ces 3 pays qui accélèrent les processus du jour au jour pour faciliter les échanges commerciaux grâce à l’amélioration des infrastructures de base.

De Don

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.