Uvira : La journée ville morte initiée par la nouvelle société civile respectée

Uvira : La journée ville morte initiée par la nouvelle société civile respectée

Les habitants d’Uvira ont observé une journée ville morte ce mardi 4 octobre pour exiger entre autres la libération de la cité de Bunagana envahie par les rebelles du M23 au Nord-Kivu.

Selon Ramadhani wa Ramadhani Yves
secrétaire exécutif du réseau local de protection des civils et habitant d’Uvira contacté par un reporter de jambo FM, depuis tôt le matin de ce mardi, les habitants n’ont pas répondu présents dans leurs différentes occupations quotidiennes.

Inscription ISJC

Ainsi, boutiques, marchés, banques, écoles, et même le transport en commun n’étaient pas opérationnels comme à la normale, une façon pour ces Congolais de compatir avec leurs compatriotes de certains coins du Nord-Kivu meurtris par le Rwanda.

“A Uvira aujourd’hui toute la population a observé cette action citoyenne. Aucune activité a tourné comme à l’accoutumée” explique -il.

Sachez que cette journée ville morte à été initiée par la nouvelle société civile du Sud-Kivu pour réclamer la libération de Bunagana, le départ de la Monusco ainsi que le refus du peuple face à une probable négociation entre la République Démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda.

Joyce KALUMUNA

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.