Uvira : après le meurtre d’un jeune entrepreneur, les jeunes exigent la relève de l’unité FARDC à Kavimvira

Les activités ont été paralysées dans la matinée de ce vendredi 22 mars à Kavimvira, dans ville d’Uvira, après le meurtre d’un jeune homme par des hommes armés bien identifiés.

Selon la Société civile des Compatriotes Congolais (SOCICO-RDC), la victime est un jeune entrepreneur de la place, assassiné la soirée du jeudi 21 mars sur avenue Kasavubu quartier Kavimvira, commune portant le même nom.

Suite à ce énième cas d’insécurité dans cette partie du Sud-Kivu, des jeunes en colère ont barricadé les artères principales à Kavimvira, Rugenge et Kasenga. Ils exigeaient la relève de la nouvelle unité des FARDC déployée dans la zone et les enquêtes sur ce meurtre qu’ils suspectent d’avoir été perpétré par des éléments incontrôlés de l’armée.

Tous les témoignages recueillis auprès des membres de la famille de la victime par le maire intérimaire d’Uvira qu’accompagnaient le commandant de ville des FARDC et de la police ainsi que le chef de quartier Kavimvira et les acteurs de la société civile, font état d’hommes armés vêtus de treillis des FARDC dans l’attaque survenue jeudi vers 19 heures.

Tout en condamnant cet incident, Kelvin Bwinja coordonnateur de la SOCICO-RDC à Uvira interpelle les autorités à renforcer les mécanismes afin de garantir la sécurité aux citoyens.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.