Urgent: Ca tire à l’arme lourde depuis 5 heures ce dimanche matin à Bukavu

Urgent: Ca tire à l’arme lourde depuis 5 heures ce dimanche matin à Bukavu

6h33: Selon certaines informations qui parviennent à la rédaction de JamboRDC, il s’agirait d’un échange des tirs entre les militaires et FARDC et la garde rapprochée d’Abbas Kayongwa, le coordinateur de la cellule de lutte contre la fraude suspendu cette semaine par le gouverneur.  “Les militaires FARDC sont venus arrêté Abas Kayongwa. Mais sa garde rapprochée a attaqué les militaires de l’armée. C’est là qu’ont commencé les échanges des tirs” nous dit cette source.

5h56: La situation est confuse le matin de ce dimanche 5 novembre 2017 dans la ville de Bukavu. Depuis 5 heures du matin, des échanges  des tirs d’armes, parfois à l’arme lourde, sont entendus. C’est entre autre à Nguba dans la commune d’Ibanda. Est ce une attaque rebelle? ou une poursuite des bandits? Personne ne sait encore ce qui se passe exactement.

Inscription ISJC

“Je ne sais pas de quoi il s’agit. Mais on s’est réveillé dans des échanges de tirs parfois à l’arme lourde. On est tous terrés à la maison avec les enfant et mon mari. Je ne peux même pas sortir pour la première messe de 6 heures. On a tellement peur”, témoigne Sifa Mambeke, habitante de Nguba joint  ce matin par JamboRDC.info.

Le quartier Nguba où se concentrent les tirs est situé à la frontière avec le Rwanda. C’est aussi ici d’où ont commencé toutes les rebellions par le passé notamment celui de l’AFDL de Laurent Désiré Kabila et du RCD (Rassemblement congolais pour la démocratie) ainsi que l’insurrection de Laurent Nkunda en 2004. Ce qui fait peur aux habitants du milieu.

 

 

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.