Sud-Kivu : PPI déplore l’évasion d’une cinquantaine des détenus dans la prison centrale de Walungu

Plus de 50 prisonniers se sont évadés de la prison centrale de Walungu, au Sud-Kivu dans la nuit du vendredi 12 à ce samedi 13 janvier 2024.

 

Inscription ISJC

L’Organisation Partenariat pour la protection intégrée (PPI) qui confirme cette information déplore cette évasion pendant que des cas de décès sont signalés dans les prisons de Bukavu et Kamituga toujours dans la province du Sud-Kivu.

Cette organisation qui milite pour les droits humains indique que, les détenus ont détruit le plafond de cette maison carcérale avant d’enlever les tôles pour se frayer un passage.

Cependant, PPI condamne les détentions cavalières et le non-jugement des détenus, qui deviennent une pratique à but lucratif dans le chef de certaines autorités judiciaires ; des pratiques qui contribuent à l’augmentation de la population carcérale, qui dépasse les capacités d’accueil des prisons, regrette cette organisation non-gouvernementale.

Il faut dire que la semaine dernière, dans un communiqué publié, PPI avait déploré le décès d’un prisonnier à la prison centrale de Bukavu et de Kamituga dans le territoire de Mwenga. Selon cette organisation, ce cas enregistré à la prison centrale de Bukavu serait le troisième depuis le début de ce mois de janvier 2024.

Ces cas de décès et même cette évasion de 55 prisonniers de la prison centrale de Walungu se justifie par les mauvaises conditions carcérales dans les maisons pénitentiaires du Sud-Kivu, d’où l’appelle aux autorités à prendre des mesures urgentes pour améliorer les conditions de détention et prévenir de nouvelles évasions et décès.

Rédaction

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.