Sud Kivu : Sit in devant le cabinet du Gouverneur, les travailleurs du gouvernorat réclament leurs salaires de 11 mois impayés

Sud Kivu : Sit in devant le cabinet du Gouverneur, les travailleurs du gouvernorat réclament leurs salaires de 11 mois impayés

Les agents du gouvernorat de la province du Sud Kivu ont observé un sit in devant le cabinet du gouverneur ce mercredi 26 avril 2017. Ils réclament leurs salaires de plus de 11 mois impayés.

 « Si nous sommes ici c’est pour revendiquer notre salaire de 11 mois impayés au près du gouvernement provincial. Nous avions demandé et usé de toutes nos démarches pour trouver notre argent mais rien n’a tenu,  alors nous remarquons que c’est grave et les gens ne veulent plus qu’on leur donne la moitié de leur salaire.  Qu’on nous paye la totalité de notre argent. Et si le gouverneur veut prendre des mesures qu’ils les prennent mais nous, on est fatigué », a déclaré Alain Kaheshe, un des manifestants.

Certains  manifestants bénéficient  régulièrement des avantages dans le service contrairement aux autres, soutiennent nos sources.

Inscription ISJC

« Parmi les gents qui travaillent au gouvernorat il y a  des traitres qui pleurent avec  nous le salaire mais, eux bénéficient des avantages. Sur ce, nous demandons à tous   les membres du gouvernorat  de pouvoir nous emboiter les pas dans cette lutte que nous commençons pour voir si notre droit peut nous être rendu parce que le salaire constitue pour nous un double caractère soit  alimentaire et social », a indiqué Kavungilwa  Félix, membre du cabinet.

Ils demandent au Gouverneur et au Vice-gouverneur de former une commission qui va leur permettre d’appeler le ministre de finances afin qu’il apporte des solutions à leurs différentes revendications.

Les manifestants promettent de passer à des actions de grande envergure jusqu’à ce qu’ils trouvent des solutions adéquates.

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.