« Nous ne pouvons pas nous ranger derrière celui qui a été nommé en violation de l’accord dont tout doit partir », selon Christopher Safari (Rassemblement)

« Nous ne pouvons pas nous ranger derrière celui qui a été nommé en violation de l’accord dont tout doit partir », selon Christopher Safari (Rassemblement)

Dans une interview accordée à jambordc.info ce mardi 25 avril, le porte-parole du Rassemblement au Sud-Kivu, Christopher Safari a fustigé l’appel des confessions religieuses qui ont invité, ce lundi 24 avril à Kinshasa, tous les acteurs politiques à rejoindre le premier ministre Bruno Tshibala pour la formation rapide d’un gouvernement d’union nationale.

A l’exception de l’église catholique, les confessions religieuses viennent d’inviter les acteurs politiques congolais à rejoindre Bruno Tshibala pour la formation d’un gouvernement d’union nationale. Quelle est votre réaction ?

Vous savez, la majorité présidentielle (MP) a toujours manipulé quelques structures pour mettre dans le chef de la population une confusion, juste pour désorienter le peuple congolais. Ce que vous appelez confessions religieuses, c’est juste quelques personnes fabriquées et manipulées par la MP et ça ne commence pas aujourd’hui. Néanmoins, une réponse à cette question, c’est la déclaration des évêques qui est tombée à point nommé. Nous ne pouvons pas nous ranger derrière celui qui a été nommé en violation de  l’accord dont tout doit partir. On ne peut pas nous demander une chose et son contraire.

En quoi cette déclaration est-elle tombée à point nommé ?

L’accord de la Saint Sylvestre avait uni deux parties notamment ceux qui ont participé au dialogue de la cité de l’UA en octobre et une grande partie de ceux qui n’y ont pas participé, en l’occurrence le Rassemblement. L’accord de la Saint Sylvestre précise que la primature et la présidence du CNSA reviennent au Rassemblement. La MP a divisé le Rassemblement et le président Kabila en a nommé un dissident qu’il a fabriqué. C’est une violation flagrante de cet accord. Les évêques ont constaté une certaine dérive totalitaire au niveau du pays et la tendance de Kabila à mettre de côté l’accord du quel, pourtant, toutes les institutions actuelles tirent leur légitimité. La CENCO a éclairé l’opinion quant à ce afin de se rendre compte que Bruno Tshibala n’était pas la personne qu’il fallait.

Certains sont convaincus que Bruno Tshibala appartient au Rassemblement et à l’UDPS. Pourquoi le récusez-vous ?

Il y a des personnalités ou des structures qui ont basculé au Rassemblement et d’autres à la MP et chaque structure a ses propres règles. Bruno Tshibala s’est auto-exclu de l’UDPS et nous, au Rassemblement, avons pris acte. Eh bien, par quelle magie prétend-t-il représenter ou parler au nom du Rassemblement ? Nous fustigeons le comportement du chef de l’Etat d’avoir nommé un dissident au lieu de demander au Rassemblement dirigé par Félix Tshisekedi et Pierre le candidat conformément à l’accord du   31 décembre.

Un mouvement citoyen dénommé Café Kinois a fustigé la déclaration des évêques. Quel est votre point de vue ?

La réponse est claire. Il existe des structures et des individus fabriqués par la MP uniquement pour mettre la confusion dans le chef de la population en contrebalançant la réalité. Loin de critiquer leur opinion mais, il s’agit d’une machination de la MP et non un mouvement citoyen pour qu’ils se prononcent sur une chose avérée vraie. La CENCO travaille dans une indépendance pour essayer de jouer un rôle prophétique en remettant ceux-là qui cherchent à faire galoper le mensonge vers la vérité. Je ne vois donc pas ce mouvement en train de contredire l’opinion de la CENCO. Les compatriotes appartenant à ce mouvement devraient plutôt songer à la misère du peuple congolais dont ils font partie aussi et non pas continuer à soutenir les forces du mal. Qu’ils comprennent et se rangent du côté de la population pour exiger mieux le droit du peuple congolais à ce pouvoir qui est aujourd’hui à genoux.

Interview réalisée par Jean-Marie Mulume

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.