Sud-Kivu/Naufrage à Kalehe : Des acteurs sociaux appellent les autorités à se remettre en cause

Le Ministre provincial de Transport ainsi que le commandant des forces navales sont appelés à se remettre en cause suite à la répétition des naufrages sur le lac Kivu et dont le cas plus récent remonte en date de mardi 05 janvier 2021 à Nyabirehe dans le territoire de Kalehe au Sud-Kivu. Appel lancé par certains acteurs de la société civile en province ce mercredi 06 janvier 2020 dans des déclarations publiques que la rédaction de jambordc n’a pas hésité de consulter.

D’après le président communal de la société civile de Kadutu, Monsieur Hypocrate Marume, les autorités devraient prendre des mesures pour sécuriser les passagers, les équipages y compris les marchandises sur le lac.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Les voyageurs exploitant la ligne Bukavu-Idjwi, Kalehe, Goma, etc. sont exposés et abandonnés à leur triste sort alors que les partenaires ne cessent de doter le ministère de transport et la force navale d’une logistique importante pour sécuriser les passagers sur le lac. Ces matériels composés des pirogues motorisées et autres ne servent aujourd’hui qu’à rançonner les voyageurs et commerçants sur le lac, plutôt que de faire le travail pour lequel ils ont été commandés », s’indigne-t-il.

De son côté, le rapporteur adjoint du bureau de coordination de la société civile au Sud-Kivu, Monsieur Zozo Sakali révèle que c’est depuis le 23 septembre 2020 que les acteurs de la société avaient soumis aux autorités à différents niveaux, une note de plaidoyer comme leur contribution dans la lutte contre les naufrages, incendies et éboulements devenus récurent dans la province du Sud-Kivu.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Nous demandons aux autorités de la DGM, FARDC, Force navale, Police lacustre et autres services œuvrant dans les installations portuaires de s’approprier ce document pour réduire sensiblement ces accidents programmés. Rien ne peut justifier l’embarcation des plus de 80 personnes sans gilets de sauvetage, des marchandises, des bêtes…sans aucun manifeste, violant ainsi les instructions du Chef de l’Etat lors de son passage à Kalehe » a indiqué Zozo Sakali.

Contexte

Selon les informations de la société civile du milieu, cette pirogue motorisée destinée uniquement au transport des frets vers Kakondo-Katana avait plus de 100 personnes en provenance de Luhihi dans le territoire de Kabare pour Kasunyu à Minova avec au bord des passagers de Nyabirehe Makengere, Mukwidja, Kiniezire, Karango, Ruhunde, Gahanga et Kasunyu.

Nos sources indiquent que dans les eaux du lac Kivu, précisément à Nyabirehe, la pirogue a chaviré causant ainsi un lourd bilan dont la perte en vie humaine, la disparition des personnes et des biens ainsi que de l’argent des commerçants qui étaient à bord de cette dernière.

Le président du cadre de concertation territorial de la société civile de Kalehe, Monsieur Delphin Mbirimbi fait savoir que ce naufrage serait dû à une pluie accompagnée d’une forte vague et du déchargement au-delàs du poids destiné pour cette pirogue.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.