Sud-Kivu : Mort de plus à Kabare, la société civile du milieu plaide pour l’augmentation des éléments de l’ordre

La société civile territoriale de Kabare condamne avec une grande énergie la recrudescence de l’insécurité dans les villages de cette partie de la province du Sud-Kivu. Elle demande aussi aux autorités politico-admnistratives de prendre des mesures nécessaires et d’augmenter l’effectif de la police dans les différents groupement du même territoire afin d’y restaurer la sécurité. Cette structure citoyenne l’a dit dans dans un message d’alerte rendu public ce mardi 05 janvier 2020.

Selon son président Emmanuel Bengehya, le cas le plus récent de cette insécurité est de la soirée du 04 janvier 2020 où un corps sans vie a été découvert dans la source Lurhungulu qui sépare le sous village de Bugashu au village de Mbiza dans le groupement de Kagabi toujours en territoire de Kabare.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ce dernier indique que la victime répondait au nom de Monsieur Masumbuko Kabwana et qu’elle avait des signes de tortures au niveau de sa face et du manteau.

Notre source déplore ce qu’elle qualifie d’un énième cas d’insécurité dont sont victimes les habitants de cette contrée en début de nouvel an 2021. Ceci avant d’appeler les autorités ayant en charge la sécurité de mettre toute les batteries en marche pour juguler l’insécurité à Kabare, mais aussi et surtout de renforcer l’effectif des éléments de la police dans tous les coins de dudit territoire car selon elle, certains ennemis de la paix profitent souvent de l’absence de ces derniers.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Bengehya plaide également pour l’ouverture des enquêtes sérieuses en collaboration avec la population afin d’identifier les auteurs de toute forme d’insécurité dans les villages et groupements de Kabare en province du sud-Kivu.

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.