RDC : La NDSCI désapprouve la décision du ministre de l’EPST portant report de la reprise des cours

Initialement prévue pour ce lundi 5 janvier 2021, la reprise des cours dans des écoles primaires et secondaires a été reportée par le ministère de l’enseignement primaire secondaire et technique, EPST au pays. Ceci pour prévenir la contamination de la pandémie de Coronavirus dans les milieux scolaires. Occasion pour la Nouvelle dynamique de la société civile et à l’observatoire citoyen Covid-19 de désapprouver cette décision qui selon eux vient fragiliser le secteur éducatif en RDC.

Par le truchement de son président national, Monsieur Jean-Chrysostome Kijana, la NDSCI regrette de voir que d’autres activités économiques restent actives au détriment des activités éducatives dont l’enseignement des enfants.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Nous avons suivis non sans regret l’annonce du ministre national de l’enseignement primaire secondaire professionnel et technique reportant la rentrée scolaire à une date ultérieure. Chez nous, nous sommes en train de désapprouver cette mesure des autorités de notre pays qui est en train de détruire petit à petit le secteur de l’éducation. On ne peut pas comprendre qu’on permette l’ouverture à des marchés qui occasionnent des rassemblements de dizaine des milliers de personnes sans aucune mesure barrière » a-t-il indiqué dans un élément envoyé à Jambordc.info

Jean-Chrysostome Kijana craint qu’il y ait des répercutions générationnelles et une baisse du niveau d’éducation des enfants avec la réalité dans laquelle ils ont fini l’année scolaire 2019-2020.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Nous condamnons cette mesure et nous invitons le gouvernement congolais à revenir à des bons sentiments et à contextualiser la lutte contre pandémie à Covid-19. On ne doit pas tout copier des autres pays et ramener dans notre pays. A chaque pays son système, ses habitudes et on ne doit pas sacrifier l’éducation de nos enfants », ajoute Kijana.

Pour faire face à cette situation, notre source propose au gouvernement congolais d’organiser un système alternatif de rotation pour les classes. Ceci pour éviter le risque de contagion de cette pandémie de Coronavirus. Et si rien n’est fait, la NSDCI se dit prête de lancer des appels à mobilisation sur tout le territoire national afin que les parents puissent réclamer la reprise des cours pour leurs enfants.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.