Sud-Kivu : Les écoles Catholiques boycottent la rentrée scolaire prévue ce lundi 12 octobre

Sud-Kivu : Les écoles Catholiques boycottent la rentrée scolaire prévue ce lundi 12 octobre

Les enseignants réunis au sein du syndicat des enseignants des écoles conventionnées catholiques (SYNECATH) s’opposent à la rentrée scolaire 2020-2021 prévue pour ce lundi 12 octobre 2020 sur toute l’étendue du pays. Ainsi, ils poursuivent avec leur mouvement de grève. Précision du secrétaire provincial exécutif du SYNECATH, Jacques Cirimwami au cours d’un entretien avec la rédaction de Jambordc.info ce samedi 10 octobre 2020.

Selon ce dernier, les enseignants ont décidé de ne pas déprendre le chemin de l’école et de poursuivre avec leur mouvement de grève jusqu’à ce que leurs revendications trouvent gain de cause.

Jacques Chirimwami estime qu’il est grand temps que l’État Congolais qui est leur patron puisse prendre ses responsabilités en réalisant sa promesse mentionnée dans les accords de Bibwa.

« Nous enseignants, étions dans une Assemblée générale le jeudi dernier et tous les participants ont décidé à l’unanimité de ne pas reprendre les cours le lundi comme prévu jusqu’à ce que l’Etat Congolais réponde à nos revendications et mettre de l’ordre dans le secteur de l’enseignement. Les mêmes décisions qui ont été prises restent jusqu’à présent maintenues », a-t-il expliqué.

Notre source souligne que les enseignants conditionnent la rentrée scolaire par le paiement de deuxième et troisième palier, de payer tous les enseignants Nouvelles Unités (NU) et les Non Payés (NP), ainsi que la suppression des zones salariales.

« Nous nous sommes entretenus avec notre secrétaire général, il a avoué que jusque là le gouvernement n’a pas des moyens suffisants pour régler la situation, et nous comme enseignants nous nous sommes décidés de ne plus continuer à souffrir comme c’était l’année passée. Nous commençons la grève à partir de ce lundi et nous ne reprendrons le travail que quand nos revendications vont trouver des solutions durables », a ajouté Jacques Cirimwami.

Ceci avant d’appeler ces collègues enseignants des territoires et villes du Sud-Kivu au respect du mot d’ordre et rester attentifs en attendant les solutions de la part du gouvernement qui est leur employeur.

Pour rappel, ces professionnels de la craie réunis au sein du SYNECATH ont annoncé ce mouvement de grève à l’issue d’une Assemblée générale ténue ce jeudi 08 octobre 2020 à l’Ecole Primaire Matendo dans la ville de Bukavu en province du Sud-Kivu dans l’Est de la RDC.

Moïse Aganze

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.