Sud-Kivu : Le tribunal militaire libère deux détenues dans l’affaire Abbas Kayonga

Sud-Kivu : Le tribunal militaire libère deux  détenues dans l’affaire Abbas Kayonga

Deux prévenus dans l’affaire Abbas Kayonga ont été libérés jeudi 30 novembre par le Tribunal militaire de garnison de Bukavu au cachot de Nyamunyunyi en territoire de Kavumu.

L’auditeur supérieur militaire de Bukavu, le colonel Roger Wavara, a indiqué que les présumés Chubahiro Erick et Ruhumuriza Norbert, arrêtés à la frontière de la Ruzizi le jour des échauffourées entre les Forces de l’armée congolaise et les proches d’Abbas Kayonga et dès lors, détenus au cachot de Nyamunyunyi avec Kayonga, n’étaient  impliqués dans ce dossier.

Inscription ISJC

Une liberté provisoire a été accordée à Joseph Badesire, le bailleur de l’ancien coordonnateur de la cellule de lutte contre la fraude minière au Sud-Kivu, Abbas Kayonga, détenu également pour instruction. Il sera appelé, selon l’auditeur supérieur, à comparaitre toutes les fois que le tribunal l’appellera.

Contrairement aux rumeurs sur un probable transfert d’Abbas Kayonga à Kinshasa, le colonel Wavara rassure l’opinion du Sud-Kivu de la détention de l’ex coordonnateur d’antifraude au cachot militaire de Nyamunyunyi en attendant la décision de la juridiction supérieure militaire pour la reprise du procès.

Pour rappel, le tribunal militaire s’était déclaré incompétent dans le procès qui oppose le ministère public au sieur Abbas Kayonga poursuivi  pour huit griefs notamment la détention illégale d’armes, dissipation des munitions de guerre, violation des consignes, assassinat, association des malfaiteurs, incitation des militaires, rébellion et tentative d’assassinat.

Vave Ruhurumba Nelson

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.