Sud-Kivu : le sable redevient exploitable à Idjwi

L’administrateur du territoire d’Idjwi (Sud-Kivu), Mustafa Mamboleo, a levé sa décision suspendant la commercialisation du sable dans cette entité. La décision intervient après deux semaines de suspension momentanée.

Sa décision résulte du dialogue engagé entre les autorités et les exploitants artisanaux du sable.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

A l’issue dudit échange, les parties prenantes à l’exploitation, au transport et à la commercialisation du sable sur toute l’étendue du territoire d’Idjwi sont tombées d’accord sur un certain nombre de points.

Le Conseil de sécurité du territoire insulaire accorde aux opérateurs du secteur de sable un délai de 60 jours afin de se conformer aux normes de paiement des taxes et autres redevances dus au trésor public.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Les sites interdits d’exploitation sont identifiés et les chefs des bureaux territoriaux du Service d’assistance et d’encadrement de l’exploitation minière artisanale et à petite échelle (SAEMAPE), des mines, du cadastre agricole mais aussi le superviseur de l’environnement vont s’impliquer pour faire respecter ces résolutions.

L’administrateur d’Idjwi, Mamboleo Mustapha espère que toutes ces mesures vont permettre aux administrés de tirer les dividendes dans la production du sable extrait dans leur entité.

Le 21 mai dernier, Mamboleo Mustapha avait décidé, en accord avec les membres du Conseil local de sécurité, de suspendre la commercialisation du sable dans le territoire.

Selon lui, ce secteur devrait être règlementé pour que l’exploitation du sable dans ce territoire profite à la population.

Juvénal MUTAKATO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.