Bukavu : AFEM a formé une vingtaine de journalistes sur l’éthique et déontologie journalistique

L’Association des femmes des médias (AFEM) a outillé des journalistes de la ville de Bukavu pendant deux jours sur le code d’éthique et déontologie, la sécurité physique ainsi que le numérique.

Pour Julienne Baseke, coordinatrice de cette organisation, cette activité vise à renforcer les capacités des journalistes et techniciens mais aussi les aider à acquérir des nouvelles connaissances sur les normes de la presse.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Dans son exposée le premier jour de cet atelier, Nelly Adidja, chargée de programmes de l’Association des femmes des médias a rappelé aux professionnels des médias présents que chaque journaliste est le premier garant de sa sécurité. Elle a aussi invité ces derniers au respect des règles qui régissent la presse.

“Ne négligez pas la menace peu soit-elle, dénoncez toujours à temps”, a-t-elle insisté.

Le deuxième intervenant, David Keeka a quant à lui montré aux formés, la nécessité de protéger leurs données mobiles, en utilisant différentes applications.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Les participants ont exprimé leurs impressions, en remerciant l’organisatrice de ces assises. Ils ont pris l’engagement de mettre en application les différentes notions apprises au cours de la formation.

“Nous remercions AFEM et l’Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne à Kinshasa pour cet atelier qui nous permettra de bien gérer nos données mobiles dans l’exercice de notre métier. Nous avons appris plusieurs choses dont on ignorait bien avant, mais grâce à ces assises, nous allons améliorer et sensibiliser les autres journalistes après cet atelier,” a dit l’un des participants.

Cette formation de deux jours, soit du 3 au 4 juin, a réuni une vingtaine de journalistes venus du Sud et Nord-Kivu en République démocratique du Congo.

L’activité a été organisée dans le cadre du projet “Une presse libre, professionnelle, inclusive et plurielle pour l’accès à l’information fiable au Nord et Sud-Kivu”, exécuté par l’Association des femmes des médias avec l’appui de l’Ambassade de la République fédérale d’Allemagne à Kinshasa.

Gabriel ACIRUSHOKOLIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.