Sud-Kivu : le PAM a fait un briefing aux journalistes sur le rôle d’informer de manière claire sur ses opérations dans la région

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a tenu à l’intention des journalistes du Sud-Kivu une conférence en rapport avec ses opérations sur toute l’étendue de la province, le 27 novembre dernier.

Claude Kalinga, chargé de communication du Programme alimentaire mondial en République Démocratique du Congo, a mis un point sur l’importance du partenariat avec les médias sur la bonne diffusion de l’information.
Il a expliqué par ailleurs, que les médias jouent un rôle essentiel dans la diffusion de l’information auprès des habitants de la région.

Inscription ISJC

“Le besoin de communication transparente et efficace est d’autant plus important dans une région comme le Sud-Kivu où les populations sont confrontées à des défis humanitaires majeurs,” indique Claude Kalinga.

Tout en insistant sur les missions du PAM, celui-ci a fait savoir que les médias font une partie intégrante du partenariat avec son organisation. Et a demandé ainsi aux professionnels de médias présents dans cette conférence de fournir et diffuser des informations claires et objectives au profit des habitants.

“Le PAM a deux activités au Sud-Kivu notamment, la distribution de la nourriture aux personnes déplacées, ainsi que la résilience, qui met un pied dans le développement c’est-à-dire, le partenariat avec le FAO et L’UNICEF qui assistent le petit producteur agricole,” dit-il.

Et de poursuivre : “donc plutôt que de les donner les poissons, nous les enseignons comment pêcher ces poissons”.

Le besoin de communication transparente et efficace est d’autant plus important dans une région comme le Sud-Kivu, où les populations sont confrontées à des défis humanitaires majeurs, souligne notre source.

Pour Anne Mushigo, coordonnatrice de REJOSA, il est du devoir des journalistes, de vulgariser les textes juridiques relatifs à la sécurité alimentaire.

”C’était une occasion pour nous aujourd’hui, de voir dans quelle mesure dans les jours avenirs comment nous pouvons mettre en application et que la population soit informée sur les textes relatifs à la sécurité alimentaire. La vulgarisation doit commencer par nous les médias et autres acteurs sociaux. A travers nos émissions et sensibilisations, nous pouvons toujours amener le pays à faire mieux pour que la population ait une alimentation saine”, explique-elle.

JOSEPH ROLD(JR)

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.