Sud-Kivu : L’ambassadeur du Canada en RDC satisfait du travail accompli par Journaliste pour les Droits Humains, JDH.

L’ambassadeur du Canada en RDC en séjour à Bukavu, s’est entretenu avec Prince Murhula, gestionnaire principale de l’organisation journaliste pour les droits humains, JDH.

Installé depuis Janvier 2021, Benoit Pierre Laramée, car c’est de lui qu’il s’agit, vient d’effectuer sa première visite en dehors de la ville de Kinshasa afin de se rendre compte de l’évolution des projets financés par le Canada et exécutés au Sud-Kivu.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ces deux personnalités ont discuté autour du projet « canada monde, la voix des jeunes filles » qui est exécuté par l’organisation journaliste pour les droits humains. Ledit projet, vient en appui aux médias en RDC à travers des formations en faveur des journalistes et la production des programmes radio diffusé pour l’effectivité de la liberté de la presse et la promotion de la femme.

« Ma présence ici à Bukavu est en continuité avec la journée de la liberté de la presse car à Kinshasa nous avions organisé une table ronde avec les journalistes. Je suis venu comprendre la réalité en dehors de Kinshasa. Mais aussi voir ce sur quoi JDH travaille car elle informe les gens sur les questions qui touchent les violences faites aux femmes. »a dit Bénoit Pierre Laramée.

L’ambassadeur du canada en RDC, rappelle que son pays vient en appui aux organisations congolaises dans le secteur humanitaire, de développement ainsi que dans la recherche de la paix et la sécurité des personnes et de leurs biens.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Il remercie les organisations qui ont brisées la peur et ont opté pour la défense des droits humains.

« Une des choses que j’ai remarqué depuis  que je suis ici, c’est le courage des organisations. C’est ne pas facile, c’est un environnement qui est difficile. Il y’a plusieurs enjeu, sécuritaire, logistique etc. sans compter que nous sommes dans un environnement où les questions de droits des personnes sont à risque. Nous leur remercions pour leur courage », a renchérit l’ambassadeur du Canada en RDC.

De son côté, Prince Murhula promet de poursuivre à travers son organisation, JDH, la promotion des droits des femmes et sera couplées par d’autres actions afin que les résultats soient satisfaisants.

« Nous avions discuté autour du déroulement du projet, canada Monde en RDC qui est appuyé par le gouvernement canadien. Nous avions également échangé sur le contexte de droit de l’homme ainsi que dans la presse et des droits des femmes en RDC. Le constat est que plusieurs défis sont encore au niveau de notre pays. Notre rencontre avec l’ambassadeur s’est soldé par une note de satisfaction du travail que nous faisons. Nous comptons continuer à travailler pour l’accès à la justice des femmes et des enfants mais aussi améliorer la compréhension de la représentativité des femmes dans les secteurs publics. » a expliqué Prince Murhula, Gestionnaire Principal de JDH

Notez que dans son agenda, l’ambassadeur du Canada en RDC prévoit rencontrer les organisations de la société civile qui œuvrent dans les droits des femmes. Ceci s’inscrit dans le cadre du projet voix et leadership, un projet financé par le gouvernement canadien.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.