Sud-Kivu : La société civile en guerre contre la corruption et la fraude en Province

Sud-Kivu : La société civile en guerre contre la corruption et la fraude en Province

La corruption est décrite, dans un communiqué de presse du bureau de coordination de la Société civile, comme un défi le plus pressant qui s’impose dans la gouvernance économique et politique du Sud-Kivu et en général, de la République démocratique du Congo.

« Elle a un effet dévastateur et corrosif sur le progrès, la stabilité et le développement du pays. Elle constitue une entrave à la croissance économique et décourage les investissements étrangers (…) elle sape l’Etat de droit, le respect des droits humains, la responsabilisation et la transparence. Elle affaiblit les institutions publiques en RDC », lit-on dans le communiqué.

Le bureau de coordination dénonce le payement sans quittances ou sur base des documents illicites offerts à certains contribuables au détriment du trésor public.

« Beaucoup de contribuables sont scandalisés de payer des taxes sans quittances ou sur base de faux documents parallèles à ceux émis officiellement. D’autres opérateurs économiques versent l’argent dans plusieurs comptes bancaires de la province où des particuliers accèdent au mépris des formalités financières d’usage », poursuit-il.

Dans la lutte en faveur de la bonne gouvernance, la Société civile lance la campagne « Je dénonce la Fraude, la Corruption et le détournement » sur toute l’étendue de la Province du Sud-Kivu.

Elle consiste selon les organisateurs à appeler ou envoyer un message téléphonique sur un numéro vert pour informer la Société Civile et l’Autorité de tout cas de payement de taxe illégale, du nom de l’Agent percepteur et le genre de document délivré. Egalement, dénoncer tout cas suspect de fraude par toute personne physique ou morale, tout opérateur économique ou agent public que ce soit. Porter à la connaissance de la Société Civile et l’Autorité le détournement fait par un agent public ou autorité politico-administrative de quelque rang que ce soit.

Cette campagne décrétée le 09 décembre, à l’occasion de la journée internationale de lutte  contre la corruption.

Jean-Marie Mulume

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.