Sud-Kivu : La société civile demande aux parents de ne pas payer les frais scolaires avant la rentrée

Comme dans plusieurs pays de l’Afrique, la RDC connaît une situation singulière quant au retard dans le domaine de la gratuité de l’enseignement primaire et secondaire. Touchés par cette situation, au Sud-Kivu, les parents et les enseignants viennent de se réunir dans un atelier d’échange sous l’égide la société civile en province, ce vendredi 12 juillet à Bukavu, pour  dire non au payement de la prime pour l’année scolaire prochaine (2019-2020).

« Nous voulons interdire aux parents de payer les frais scolaires des enfants dans cette période de vacance. Nous voulons également interdire aux écoles de commencer à percevoir la prime alors que l’année scolaire n’a pas encore commencée et vu qu’elle est gratuite», explique Me Patient Bashombe, président du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu.

Au cours de cet atelier d’échange, les enseignants et les parents présents à ces assises ont soumis des revendications faisant appel au respect de la gratuité de l’enseignement primaire dans le pays et précisément au Sud-Kivu.

« Nous allons exiger l’effectivité de cette gratuité de l’enseignement. Nous fustigeons également la question de vente des résultats de l’examen d’Etat par Vodacom et nous pensons que l’Etat ne doit pas commercialiser les résultats de l’Exetat », ajoute notre source.   

Pour y arriver, ces derniers prévoient une activité d’envergure en date du 1er Août de cette année, ceci pour exiger qu’il ait exemption de la prime étant donné que la constitution de la République insiste sur la gratuité de l’enseignement primaire et secondaire.

Les participants à cet atelier d’échange, demandent donc aux autorités nouvellement élus au niveau national, de prêter oreille attentive à leurs revendications  pour que l’année scolaire 2019-2020 soit gratuite.

Elie Bigaba, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.