Dossier FCC/AFDC : Certains habitants de Bukavu donnent leur opinion

La marche pacifique de l’alliance de force démocratique du Congo (AFDC-A) de ce jeudi 11 Juillet 2019, visant à soutenir la candidature de leur autorité morale Bahati Lukwebo à la présidence du sénat, n’a pas passée inaperçue dans le chef de certains habitants de Bukavu. Voulant savoir les avis de tout un chacun, jambordc.info a eu à approcher certains habitants qui ont donné leurs points de vue que nous vous proposons dans cet article

Pour  une certaine opinion, cette détermination de l’AFDC reste  une action à louer car l’FCC (front commun pour le Congo) n’a pas cesser de dicter les ordres au nouveau président, à la CENI (commission électorale nationale indépendante) et au sein de son regroupement politique.

« Nous voyons tous comment les députés de l’opposition sont en train d’être invalidés jour et nuit en faveur du FCC sur demande de l’ancien président Joseph Kabila. C’est comme ça qu’il a voulu s’imposer auprès de Bahati Lukwebo pour nous placer un criminel à la tête du sénat. Je soutiens la bravoure de cette personne morale de l’AFDC qui a décidé cette fois ci de sortir de cette école de Kingakati avec la mention distinction », a expliqué un habitant, rencontré a la place de la paix.

Les autres se demandent si c’est vraiment une suspension qu’a reçus Bahati Lukwebo. Ils craignent que ça ne soit pas une mascarade qui réserve des surprises désagréables dans l’avenir de la république démocratique du Congo.

« Je n’ai plus confiance à nos politiciens. Nous avons tous applaudit l’union entre Felix et Kamere (CACH) mais nous-mêmes, les clameurs du hier qui scandaient des chansons semblables à celle de l’AFDC pendant leur marche d’hier, sommes devenus les meilleurs plaintifs d’aujourd’hui… Quelque chose de louche est cachée derrière cette suspension de Bahati Lukwebo… » Explique un Joseph, rencontre a la place feu rouge de Bukavu.

En rappelle, cette marche est survenue après la suspension de l’autorité morale de l’AFDC au sein du FCC, suite à la désobéissance de ce dernier à la proposition de Joseph Kabila, de désister en faveur de  Alexi Tambwe Mwamba comme l’unique candidat du front commun pour le Congo à la présidence du sénat.

Rachel Rugarabura, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.