Sud-Kivu : La NDSCI salue la réussite de la journée ville-morte

Sud-Kivu : La NDSCI salue la réussite de la journée ville-morte

La nouvelle dynamique de la Société civile en RDC se dit satisfaite de la réponse positive de la population du Sud-Kivu, respectant le mot d’ordre de la journée ville-morte décrétée le 01 novembre 2017 par la coalition des forces vives, sociales et politiques acquises au changement et à la démocratie.

Dans un message publié sur son compte, Jean-Chrysostome Kijana, Président national de cette structure citoyenne, membre des organisateurs, confirme que « toutes les activités dans tous les secteurs de la vie ont été paralysées suite à ce mot d’ordre citoyen. Par cette réaction, la population a voulu dire au Président de la République qu’il existe une vie après la présidence et par conséquent, il est grand temps qu’il quitte le pouvoir par la grande porte en faisant son entrée glorieuse dans l’histoire du monde ».

Inscription ISJC

Le président de la NDSCI estime que des mesures entreprises par les autorités provinciales à compromettre la réussite de cette initiative ont été bafouées par la population du Sud-Kivu.

« En dépit de tous les messages et autres intimidations proférées par les ennemis de la démocratie et la distribution du carburant aux motards par l’autorité provinciale, la population a prouvé à la face du monde qu’elle en a marre de l’humiliation et misère lui imposées par les prédateurs de la Nation », souligne-t-il.

A en croire J.C Kijana, la journée ville-morte a été observée par « les autorités publiques » qui auraient été « contraintes de quitter leurs bureaux pour sillonner les artères de la ville(…) » et leur exprime sa reconnaissance, les invitant à rester du bon côté.

Saluant l’union des organisateurs de la ville-morte, la NDSCI appelle d’autres structures qui se sont désolidarisées de cette « action citoyenne » à se resaisir.

Elle invite la population à rester réceptive aux prochaines « actions citoyennes non violentes de grande envergure qui seront bientôt lancées » par les mêmes organisateurs.

La journée ville-morte a été décrétée par les organisations de la Société civile, les mouvements citoyens et les partis politiques de l’opposition en Province.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.