Sud-Kivu : La NDSCI salue la décision de la justice militaire d’organiser le procès public en charge du prévenu militaire assassin d’un habitant à Ikambi

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI), le collectif Tounons la page ainsi que le comité des victimes et mandataires de Mbobero, Mbiza, et Murhundu en territoire de Kabare au Sud-Kivu saluent et félicitent la justice militaire au Sud-Kivu et le provincial qui selon eux ont compris que le temps de l’impunité est fini et qu’il était temps que l’injustice cède sa place aux droits de l’homme et à la dignité humaine. Ces derniers l’ont dit dans une note d’information aux organisations de défenses des droits humains, médias et aux citoyens épris de justice en rapport avec le procès dit de Mbobero et dont copie est parvenue à la rédaction de jambordc.info ce mercredi 16 décembre 2020.

Cette structure citoyenne indique que le cas d’assassinat d’un de leurs est venu s’ajouter à la longue liste d’autres commis précédemment et qui continuent à se commettre dans cette partie de la province du Sud-Kivu où un différend foncier oppose depuis 2016 les paysans de ce milieu à l’ancien président de la République Joseph Kabila.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Pour que cet unième cas de crime ne reste impuni, estimant être dans un Etat de droit tel que ne cesse de le clamer haut le président de la République, chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi, saisie par la NDSCI, dont la victime étant membre, à travers le pool d’avocats du collectif International Tournons la Page, la justice militaire au Sud-Kivu présidée par le colonnel Magistrat Mayeye Sangala Innocent s’est décidée de l’organisation sur place à Mbobero d’une audience foraine y relative ce mercredi 16 décembre 2020 au terrain de football de Mbobero sous le RP numéro 1715/020, ministère public à charge du prévenu Bwira Bubaya Malira, militaire des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) », peut-on lire dans cette note signée par le président national de la NDSCI Jean Chrysostome Kijana.

Dans cette communication, cette structure citoyenne estime que ce procès qui sera public est l’occasion pour la famille universelle des défenseurs de droits humains et tous les bons citoyens de se faire une nette idée sur les différents crimes contre l’humanité qui continuent à se commettre en toute indifférence à Mbobero. Elle pense que ce procès vient sonner le glas de la fin de ce qu’elle qualifie du calvaire et de la souffrance imposée par la population de Mbobero depuis des années 2016.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Il sied de noter que cette audience foraine en charge du prévenu assassin de Monsieur Patrick Irenge habitant de Ikambi/Mbobero dans le territoire de Kabare, Bwira Bubaya élément des FARDC aura lieu ce mercredi 16 décembre 2020 au terrain de football de Mbobero.

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.