Insécurité au Sud-Kivu : Le ministre Lwabanji rassure la population sur un nouveau plan de sécurité

L’insécurité continue à parler d’elle-même dans plusieurs coins de la province du Sud-Kivu en général et de la ville de Bukavu en particulier. Occasion pour le ministre provincial de l’intérieur et sécurité Lwabanji Lwasi Ngabo ensemble avec le conseil provincial de sécurité de mettre en place un nouveau plan de sécurisation de la province pour permettre à la population de passer des cérémonies festives de fin d’année en toute quiétude. Le ministre de la tutelle l’a annoncé au cours d’un entretien avec certains médias de Bukavu ce mardi 15 décembre 2020.

Lwabanji fait savoir que toutes les batteries sont mises en marche pour restaurer la sécurité dans toute la province et plus particulièrement dans les trois communes de la Ville de Bukavu.

« La situation sécuritaire est préoccupante de façon spéciale en cette période de fin d’année, mais je dois avouer que le conseil provincial de sécurité ensemble avec le gouvernement procincial ont déjà pris des dispositions pour juguler cette insécurité. Il y a un dispositif sécuritaire important qui va être déployé afin de restaurer la sécurité dans tous les coins de la province du Sud-Kivu et surtout dans les trois communes de la ville de Bukavu. Tout le nécessaire va être fait pour que la population puisse passer ces jours de fin d’année dans des conditions meilleures que celles forchettées que nous venons de connaître pendant ces derniers jours », a rassuré Lwabanji Lwasi Ngabo.

Ce dernier augmente que le conseil provincial de sécurité et le gouvernement provincial ont déjà pris des nouvelles stratégies incontournables par les malfrats pour mettre hors d’état de nuire l’insécurité dans toutes les entités de la province du Sud-Kivu.

« Nous pensons que des nouvelles stratégies que nous avons prises vont apporter des solutions durables à cette insécurité. Je ne peux pas communiquer ces stratègies prises pour éviter que les malfrats ne puissent pas les contourner, mais je rassure la population que tout le nécessaire sera fait pour lui permettre de circuler, de festoiyer, dormir et vaquer librement dans ses occupation zn toute quiétude » a-t-il poursuit.

A notre source de souligner que désormais tous les bandits arrêtés et condamnés seront transférés dans des maisons carcérales d’autres provinces, notemment du Katanga, ancienne province de l’équateur pour ne citer que cela.

Ceci avant d’ajouter que dans le cadre de renforcer les effectifs des éléments de l’ordre dans différents coins de la province du Sud-kivu, la campagne de recrutement des nouvelles unités dans la Police Nationale congolaise (PNC) sera incecemment effective.

Pour rappel, l’insécurité se porte à merveille au Sud-Ku et dans les trois communes de la ville de Bukavu en particulier où il ne se passe plus deux jours sans qu’un cas de braquage, corps sans vie, attaque des maisons, ne soit enregistré, des phénomènes qui inquiètent plus d’un observateur.

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.