Sud-Kivu : la cérémonie du transfert de la base de la MONUSCO à la PNC, aura lieu ce mercredi à Kamanyola

Bintou Keita, cheffe de la MONUSCO a rappelé lundi 26 février à Bukavu au Sud-Kivu qu’au-delà du désengagement, il y a une transition qui implique “le transfert des responsabilités de la MONUSCO au gouvernement”. La représentante du secrétaire général de l’ONU en RDC a fait cette déclaration à la presse, après un entretien entre la délégation qu’elle conduisait et le gouverneur intérimaire du Sud-Kivu.

La MONUSCO doit se désengager de la province du Sud-Kivu dès le mois de juin prochain. Dans cette optique, la mission onusienne va procéder mercredi 28 février à la cérémonie de transfert de la base de la MONUSCO de la cité de Kamanyola à la Police nationale congolaise (PNC).

La délégation de la MONUSCO arrivée lundi à Bukavu a échangé avec le gouverneur sur la question de ce désengagement de la Mission de la RDC, qui signifie aussi le transfert des responsabilités de la MONUSCO au gouvernement congolais avec l’accompagnement des agences de l’ONU qui vont continuer à mener des activités de développement conformément à leur mandat.

D’où l’importance de cette action souligne Bintou Keita.

« Je pense que c’est intéressant de mettre sur la place publique que pour une fois, je ne suis pas dans une délégation unique onusienne, je suis avec une délégation qui est venue coté gouvernement depuis Kinshasa. Et donc ça vous montre que le gouvernement et les Nations unies avec la MONUSCO à l’intérieur sont ensemble pour cette visite dans la province du Sud-Kivu pour lequel nous sommes engagés ensemble conjointement pour à la fois faire le désengagement de la mission qui s’appelle MONUSCO, faire en sorte que les agences, fonds et programmes du système des Nations unies qui sont déjà en train de travailler au Sud-Kivu puissent continuer à accompagner les autorités au niveau de la province, ».

La cheffe de la mission onusienne en RDC a aussi insisté sur le fait qu’au-delà de la question du désengagement, qu’il y ait une transition et cette transition implique le transfert des responsabilités dans beaucoup de domaines où la Mission accompagne l’autorité gouvernementale.

« Que ce transfert soit fait à l’autorité gouvernementale ; et que les agences, fonds et programmes puissent accompagner l’autorité gouvernementale pour que la transition se passe bien et que comme le principe le veut qu’on fasse cela de façon responsable et de façon définitive, » poursuit-elle.

Une délégation onusienne composée des responsables de la MONUSCO, des agences, fonds et programmes des Nations unies, avec en tête la cheffe de la MONUSCO Bintou Keita, ainsi que des membres du gouvernement va se rendre mercredi 28 février à Kamanyola pour la cérémonie de transfert de la base de la MONUSCO à la PNC.

Il en sera ainsi pour le mois prochain dans d’autres sites où cette force onusienne est basée au Sud-Kivu, précise la même source.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.