Sud-Kivu : Journée de deuil à l’intention des victimes des atrocités de Kananga

Sud-Kivu : Journée de deuil à l’intention des victimes des atrocités de Kananga

Les organisations de la société civile avec les mouvements citoyens du Sud-Kivu ont décrété une journée de deuil en vue de compatir avec les victimes des atrocités de Kananga, ce mardi 11 avril à l’esplanade de l’hôtel de poste à Bukavu.

Raphael Wakenge, coordonnateur de l’initiative congolaise pour la justice et la paix (ICJP) et un des organisateurs, a indiqué qu’il s’agit d’éveiller la conscience de tout congolais sur les cruautés dont le peuple congolais est victime en ces jours.

Inscription ISJC

« Tout congolais consciencieux devra savoir que le contexte est grave en RDCongo. (…) Aujourd’hui, nous apprenons qu’il y a eu des atrocités à Kananga. Pourquoi rester insensible à ce genre de comportement ? Nous avons dit que nous allons solidariser, compatir de manière à ce que nous puissions éveiller la conscience de tous les congolais sur les cruautés dont nous sommes victimes pour le moment », a-t-il souligné.

Wakenge rappelle également que lors des événements macabres au Sud-Kivu et à Beni, toutes les provinces de la RDCongo ont compati avec ces communautés. Le Sud-Kivu ne resterait donc pas insensible à l’égard des habitants du Kananga en proie à ces cruautés.

Des actions citoyennes seront définies par les organisateurs en vue de lutter contre l’impunité car on ne peut pas se contenter d’organiser simplement une journée de deuil, poursuit notre source.

Vêtus en costume noire et scandant des chants de deuil, plusieurs habitants de Bukavu sont venus pleurer  avec la communauté de Kananga.

Cette journée sera clôturée par une messe à la cathédrale notre dame de la Paix ce mercredi 12 avril à 6heures.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.