Sud-Kivu : éclairons nos villes oui ! Mais où va l’argent perçu de la taxe sur l’éclairage Public ? S’interroge la NDSCI

Sud-Kivu : éclairons nos villes oui !  Mais où va l’argent perçu de la taxe sur l’éclairage Public ? S’interroge la NDSCI

Le ministre des ressources hydrauliques demande aux propriétaires des maisons se trouvant au bords des artères principales , secondaires, avenues et toute autre route ou chemin de placer devant leurs immeubles des lampes aux bons éclairages.

Dans un communiqué publié ce 20 mai 2022, Koko Cirimwami cite les villes comme Bukavu , Uvira , Baraka et Kamituga. Pour lui, l’objectif de cette décision est de lutter contre l’insécurité en province causée par des obscurités.

Inscription ISJC

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) quant à elle, salue cette mesure qui est un moyen de juguler l’insécurité au sud- Kivu.
Toute fois, Wilfried Habamungu porte-parole parole provincial adjoint de cette structure de défense des droits de l’Homme, rappelle que c’est depuis plusieurs années déjà que la Société Nationale d’Electricité (SNEL) soutire sur demande de la mairie de Bukavu les montants équivalent à 1%(Un pourcent) sur chaque facture de consommation du courant électrique payée par les abonnés. Ces fonds étant affectés à taxe sur éclairage public.

Nous NDSCI en tant qu’église au milieu du village, regrettons de voir qu’actuellement les artères de la ville de Bukavu dans presque toutes les communes sont éclairées par les phares des véhicules. Ainsi, des questions se posent ; Où vont les fonds que la mairie collecte pour éclairer la voirie ? Demander aux habitants d’éclairer leurs maisons c’est bien, mais se taire face à cette irrégularité c’est également être complice. Des projecteurs demeurent figurants sans aucune utilité pour raison de non éclairage en ville comme en Province. Nous exigeons des contreparties visibles aux services impliqués. Que les responsabilités soient établies face à cette situation pour des éventuelles corrections“. Explique Habamungu.

N’ayant pas atteint la mairie pour sa réaction face à ces questionnements, c’est donc un dossier à suivre.

Toute fois, il sied de signaler que le Ministre Koko a mentionné que sa décision entre en vigueur dès la signature de son communiqué et une mission sera diligentée sur terrain pour vérifier l’exécution effective de sa mesure.

Joyce KALUMUNA

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.