Sud-Kivu: Des professionnels de la craie des différents territoires dans la rue pour exiger la suppression des zones salariales

Des enseignants de différents territoires de la province du Sud-Kivu montent au créneau pour exiger la suppression des zones salariales dont ils sont victimes. Pour exprimer leur indignation, ces derniers sont descendus dans les rues de ces entités du Sud-Kivu ce jeudi 08 juillet 2021.

Tôt le matin, la présence des professionnels de la craie du territoire de Kakehe a été signalée. Leurs collegues de Walungu ont été avec leurs élus provinciaux à Ciherano.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ceux de quatre groupements de Kabare-centre ont manifesté dans la rue à Mwisigiko pour dire non à ce qu’ils qualifient de la discrimination.

Pour ces professionnels de la craie, il est inconcevable qu’un enseignant du territoire puisse recevoir le 1/3 du salaire de son collègue de la capitale Kinshasa. D’où d’ailleurs leur décision de boycotter les cours chaque jeudi du mois pour amèner le ministère de l’Education Primaire, Secondaire et Technique (EPST) à supprimer les zones salariales.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

En rappel, c’est depuis le mois de juin de cette année en cours, que les enseignants de 8 territoires de la province du Sud-Kivu ont opté pour la décision de secher le travail afin de fustiger ce qu’ils appelent des “inégalités salariales”.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.