Sud Kivu: Des filles se marient entre 11 et 18 ans à Lulingu (Shabunda)

Sud Kivu: Des filles se marient entre 11 et 18 ans à Lulingu (Shabunda)

A Lulingu, dans le territoire de Shabunda, de nombreuses filles dont l’âge varie entre 11 et 17 ans sont pris en mariage malgré l’interdiction de la loi en RDC. Le constat a été fait ce 24 juin 2017 à Lulingu par jambordc.info.

« Si les filles se marient entre 11 et 18 ans ici chez-nous, c’est parce que la vie est difficile. Beaucoup n’étudient pas et ne travaillent pas.  Pour satisfaire ses besoins, si la fille n’a pas d’argent, elle accepte les avances des hommes pour les relations sexuelles avec eux », a affirmé Jeanne Manga, une jeune fille habitant le centre commercial de Lulingu.

Inscription ISJC

Cette jeune fille renseigne que les parents contribuent au comportement des jeunes fillesen décourageant celles qui pourraient étudier normalement.

« Les parents disent qu’ils ne bénéficieront rien des études de la fille, ce qui les poussent à abandonner les études. D’autres n’ont pas de moyens pour étudier. Par convoitise, (voulant surtout s’habiller ou devenir comme la femme de tel, NDLR) beaucoup de filles se livrent à la prostitution parce qu’elles veulent aussi paraitre dans la société »

Alors que la loi interdit le mariage ou la prostitution aux mineurs, notre source soutient que les difficultés de la vie les y obligent.

« Nous savons que la loi interdit aux moins de 18 ans de conclure un mariage ou de pratiquer la prostitution. Mais, il y a des filles dont la famille n’a pas la capacité de subvenir à leurs besoins ; elles décident de se marier ou se prostituer pour vu qu’elles vivent. Les parents qui voient leur enfant se prendre en charge, ils la félicitent et cela encourage la prostitution ici à Lulingu », a-t-elle dit.

Pour sa part, Mpasa Véronique, parent et sensibilisatrice à la maison d’écoute de Lulingu, les filles pratiquent des relations sexuelles précoces, malgré les conseils des parents.

« Nos jeunes filles ne tiennent pas compte de l’âge pour se marier. A 11 ans, les filles commencent à pratiquer des relations sexuelles avec les hommes. Certaines décident d’aller vivre en couple avec leurs amis, même si tous deux n’ont pas atteint l’âge requis pour conclure un mariage. Les parents conseillent les enfants mais nous avons un problème sérieux avec notre jeunesse », a-t-elle indiqué.

Elle estime que la pauvreté serait parmi l’une des causes de ce comportement de la jeunesse.

« Le désir matériel pousse les filles  à se prostituer. La pauvreté au sein des familles est un autre facteur non négligeable. Lorsqu’il y a une nouvelle figure dans le milieu, elles se laissent tromper et exploiter sexuellement sans penser aux conséquences», a-t-elle soutenu.

Le Médecin directeur de l’Hôpital général de référence de Lulingu, Dr Netho, révèle que ce genre de comportement influe sur la santé de la population. Il regrette le fait que parmi les cas traités dans les structures sanitaires du milieu, plusieurs viennent avec des infections sexuellement transmissibles, conséquences des relations sexuelles non protégées.

« La majorité des habitants préfèrent des relations sexuelles corps à corps malgré la sensibilisation à l’utilisation des préservatifs. Beaucoup de cas reçus dans nos structures sanitaires et surtout à l’Hôpital viennent avec des infections sexuellement transmissibles, des grossesses avec complications », a regretté me médecin directeur de l’hôpital de Lulingu.

Des spécialistes estiment qu’il est important de multiplier des séances de communication sur le changement de comportement afin de sortir la jeunesse de cette ignorance.

Lulingu, une localité située à l’Est du territoire de Shabunda se trouve à plus ou moins 300km de la ville de Bukavu, Chef-lieu de la Province du Sud-Kivu.

Jean-Marie Mulume

 

 

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.