Sud-Kivu : Des armateurs exploitant sur le lac Kivu en provenance de Kalehe, Idjwi et Kabare dénoncent la surtaxation des frais d’accostage

Des tires des balles réelles ont été entendus l’avant midi de ce lundi 13 juillet 2020 au marché Beach Muhanzi situé dans le quartier Nkafu en commune de Kadutu dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu. A la base, les armateurs exploitant sur le lac Kivu ont refusé d’accoster leurs pirogues à cause des multiples tracasseries dont ils sont victimes depuis le début de la prorogation de l’Etat d’urgence sanitaire par le président de la République.

Selon le président de la société civile sous noyau de Nkafu, Julien Namegabe qui nous livre cette information, les services lacustres affectés au Beach Muhanzi exigent à chaque pirogue motorisée transportant les denrées alimentaires en provenance de territoires de Kalehe, Idjwi et kabare, un montant de 150.000fc à 200.000fc et d’autres frais connexes sans quittance avant d’accoster.

Ce dernier renseigne que suite à cette situation de sur taxation, il s’observe ainsi une majoration du prix de transport des passagers et des denrées alimentaires. Ceci avant d’ajouter que les activités quotidiennes dans le marché Beach Muhanzi ont été déplacées au camp SNCC par les vendeurs fuyant ces tracasseries.

La société civile sous noyau de Nkafu ensemble avec les noyaux communal de Kadutu et urbain dénoncent avec une grande énergie cette pratique longtemps décriée et appellent le Ministère provincial de transport à trouver une solution durable à ce problème avant qu’ils ne reprennent les actions citoyennes.

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.