Sud-Kivu : Après des menaces proférées contre J. Kabila et Néhémie M., le FCC sort de son silence

Au lendemain de la marche organisée par l’UNC Sud-Kivu, où certaines personnes avaient brandit des calicots avec des messages d’injures envers l’autorité morale du Front commun pour le Congo et son coordonnateur national ; le FCC vient de dénoncer cette pratique. C’était lors d’une marche pacifique organisée ce 28 décembre 2019 à Bukavu.

Au court de cette marche qui s’est chuté à l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu, les militants et cadres du Front commun pour Congo (FCC) portaient des drapeaux et calicots sur lesquels on pouvait lire : « les présidents fédéraux du FCC, disent non aux injures graves et menaces proférées à notre autorité morale, le Sénateur à vie Joseph Kabila, au coordonnateur Néhémie Mwilanya et l’honorable député Jérémie Basimane».

Ces derniers ont déposé un mémorandum au président de l’Assemblée provinciale adressé à leur Coordonnateur, dans lequel ils condamnent et dénoncent cette pratique.

Après réception de ce mémorandum par le président du bureau provincial de l’Assemblée provinciale, ce dernier les a promis de transmettre à qui de droit, leurs revendications et indignations.

Elie Bigaba, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.