Sud-Kivu : AFEM invite des médias à contribuer à la promotion du genre et du leadership féminin

Réfléchir sur des avancées, des défis et stratégies innovantes pour la promotion de l’équité du genre et du leadership féminin dans la province du Sud-Kivu, matières au centre d’une conférence de presse organisée par l’Association des Femmes des Médias (AFEM) ce vendredi 12 mars 2021 à Bukavu.

Les organisateurs de ces assises s’indignent du fait que la participation des femmes aux instances decisionnelles deumeure encore faible, pourtant la République Démocratique du Congo a ratifié plusieurs textes nationaux et internationaux qui promoeuvent la représentation paritaire des femmes et des hommes à des postes de prise de décisions. D’où d’après eux, la nécessité de sensibiliser les médias sur leur contribution dans la promotion des droits des femmes.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Cette conférence de Presse de ce jour a réuni les professionnels de la presse pour parler de la question de leadership féminin, et elle s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme qui est une journée de lutte et de revendications des droits des femmes. Nous estimons que les médias constituent un secteur clé pour promouvoir le leadership des femmes au travers leurs contenus, et c’est pour cette raison que nous avons réuni les professionnels des médias pour les sensibiliser sur la situation des droits des femmes ainsi que leur rôle dans la promotion des droits des femmes en tant que contrôle démocratique », a expliqué la Coordinatrice de AFEM, Madame Julienne Baseke.

Elle a à cette occasion invité les journalistes a la production des contenus inclusifs et sensibles au genre en manifestant leur bon vouloir de couvrir les sujets d’intérêts pour les femmes, mais aussi et surtout d’éviter tout contenu stéréotypé qui donne une image négative des femmes.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Nous pensons que les médias ont le pouvoir, et nous les invitons à user de de ce grand pouvoir afin de contribuer à la promotion du genre et de leadership féminin, à amener les autorités à respecter leurs engagements de protéger et de promouvoir les droits des femmes. Nous avons réfléchi ensemble sur l’état de lieu de la participation de la femme et de la jeune fille dans la gouvernance en province et généralement en République Démocratique du Congo mais aussi sur les actions innovantes à mener pour le respect de l’équilibre homme-femme et renforcer le leadership féminin », poursuit Julienne Baseke.

Signalons que cette activité organisée par l’Association des Femmes des Médias (AFEM) s’est tenue dans la salle des réunions de l’Institut Nationale de Préparation Professionnelle (INPP) avec l’appui de l’organisation canadienne Fonds-Egalité.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.