Subornation de témoins :La Cpi fixe la peine de Jean-Pierre Bemba dans 48 heures

La Cour pénale internationale, CPI, rendra le lundi 17 septembre 2018, sa décision en appel sur une peine à l’encontre de Jean-Pierre Bemba, ex-chef de guerre, dans une affaire de subornation de témoins.

Après dix ans en détention, l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba est en liberté provisoire depuis son acquittement surprise en appel en juin devant la CPI de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

Inscription ISJC

Dans une affaire distincte et inédite pour la juridiction, l’accusé a été condamné en mars 2017 à un an de prison et 300 mille euros d’amende pour subornation de témoins dans le cadre de son procès.

La cour d’appel a confirmé sa culpabilité en mars, tout en demandant une peine plus lourde. La peine maximale pour subornation de témoins est cinq ans d’emprisonnement.

La décision sera rendue le 17 septembre, soit deux jours avant la publication de la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle en RDC, prévue le 23 décembre.

Jean-Pierre Bemba, l’un des principaux opposants au régime en place, a été recalé par la commission électorale en raison de sa condamnation par la CPI pour subornation de témoins. Il a saisi la Cour Constitutionnelle qui l’a invalidé in fine.

Ndabelnzeem

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.