RDC : Le Rassemblement exige à Joseph Kabila de libérer le processus électoral

RDC : Le Rassemblement exige à Joseph Kabila de libérer le processus électoral

Le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement demande au Chef de l’Etat de libérer, sans délai, le processus électoral et la mise en œuvre intégrale de l’accord de la Saint Sylvestre.

Selon un communiqué lu à la clôture des travaux du 2eme conclave samedi 22 juillet, le Rassop entend entreprendre, avec le peuple congolais, des actions nécessaires, conséquentes de la non-publication des résultats des opérations d’enrôlement des électeurs.

Inscription ISJC

« Le Rassemblement demande à Joseph Kabila de libérer sans délai le processus électoral et la mise en œuvre intégral de l’accord. Dans le cas contraire, le Rassemblement entend entreprendre, avec le peuple congolais, sur pied de l’article 64 de la constitution, toutes les actions nécessaires. Le Rassemblement exige la publication des résultats des opérations d’enrôlement des électeurs au plus tard le 31 juillet par la CENI comme elle s’y était engagée », promet le communiqué lu par François Muamba.

Le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement demande à la CENI de convoquer au plus tard le 30 septembre 2017 l’électorat. Faute de quoi, les partis membres de cette plateforme vont organiser à partir du 1er  octobre un sit in devant les bureaux de la CENI pour « exiger la démission  de Corneille Nanga », président de cette structure d’appui à la démocratie.

Le Rassemblement estime que le pays est au bord de l’implosion et plaide pour les élections cette année pour mettre fin à la crise multiforme.

« Concernant l’état de la Nation congolaise, les participants au 2ième conclave du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement ont été unanimes pour constater avec les autres compatriotes que la République démocratique du Congo va très mal sur tous les plans : politique, sécuritaire, économique et social. Le pays est au bord de l’implosion », alerte la méga plate-forme, citée par radio Okapi.

Les délégués à ce conclave ont donné samedi 22 juillet une nouvelle feuille de route des activités politiques pour les cinq derniers mois de 2017.

Le Rassemblement appelle le peuple congolais à « observer le 8 et le 9 aout, deux journées villes mortes en guise d’avertissement au président Kabila ». Elle « va organiser des meetings populaires le dimanche 20 août dans tous les chefs-lieux des provinces et  autres grandes villes de la République », pour exiger l’organisation des élections cette année 2017.

Ces partis politiques réunis au sein du Rassemblement promettent aussi de lancer  des actions de désobéissance civile en vertu de l’article 64 de la Constitution, notamment ne plus s’acquitter de tout impôt, taxes, redevances publiques, factures et bien d’autres.

Tchaka Mapendano

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.