Election des gouverneurs: « Une mascarade du PPRD », selon Vital Kamerhe

Election des gouverneurs: « Une mascarade du PPRD », selon Vital Kamerhe

Le président de l’Union pour la nation congolaise, Vital Kamerhe, a condamné l’annonce de la préparation de l’élection des gouverneurs dans 11 provinces de la RDC par la Commission électorale nationale indépendante, CENI.

Kamerhe pense que la Centrale électorale devrait plutôt organiser les scrutins conformément à l’Accord de la Saint Sylvestre qui donne mandat aux députés provinciaux d’élire le gouverneur.

Inscription ISJC

« La CENI vient de lancer le calendrier de l’élection des gouverneurs dans onze provinces, c’est illégal. Ça viole l’accord de la Saint Sylvestre qui prévoit les élections des députés provinciaux, nationaux et du président de la République et que cela doit se faire au plus tard le 31 décembre 2017. Quel empressement pour la CENI ! », a-t-il déploré.

Contestant la qualité actuelle des députés provinciaux d’élire le chef de l’exécutif provincial, l’Opposant congolais estime que le pouvoir devrait les suspendre et attendre les élections prochaines.

« La CENI va demander aux députés du PPRD qui viennent de consommer 3 mandats non renouvelés pour qu’eux donnent légitimité aux gouverneurs ? Et s’il faut en croire l’accord de la Saint Sylvestre, c’est que dans 4 mois nous allons encore élire d’autres gouverneurs. Il y a quelque chose qui ne marche pas très bien à la CENI. On a qu’à suspendre ces gouverneurs et demander aux Directeurs de provinces d’assumer l’intérim », a-t-il estimé.

Il précise que «l’UNC n’est pas partie prenante à ces élections » qu’il juge « des mascarades, des élections PPRD ».

En ce qui concerne les élections attendues par le peuple congolais en décembre prochain, Vital Kamerhe se dit confiant à la décision du peuple.

« Si le peuple le veut, si peuple tient bon et si peuple suit le message des évêques. Les élections sont possibles cette année. Les évêques ont dit débout peuple Congolais, prend ton destin en main et exige les élections au plus tard en décembre 2017. Cette question, vous pouvez vous la poser aussi. Moi, je suis prêt (…) Tant que le peuple ne comprendra pas que c’est lui qui est détenteur du pouvoir, et que nous l’exerçons en son nom et à son compte, ce peuple restera toujours martyrisé», a-t-il rassuré devant micros et caméras.

L’ancien président de l’Assemblée nationale continue à demander à la Ceni de publier un calendrier électoral précis qui tient compte de l’échéance fixée dans l’accord de la CENCO.

« J’ai relayé le message par mon parti et par ma bouche et c’est à nous de changer les choses.  Les élections sont prévues dans notre Constitution. C’est pourquoi nous, nous exigeons que la CENI publie un calendrier clair avec des dates précises et nous devons nous en tenir à la date du 31 décembre. Ce n’est pas de la prérogative de la Ceni de reporter les élections (…) », a-t-il conclu.

En rappel, la CENI avait promis au peuple congolais de publier le calendrier électoral précis à la date du 31 juillet 2017, une information que l’opinion attend impatiemment. Et pourtant, Corneille Nangaa avait déclaré à Paris, en France, que son institution ne sera pas à même d’organiser les élections cette année.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.