RDC : Le FCC se dit être attristé des propos tenus par le Chef de l’Etat à Washington

La plate-forme front commun pour le Congo, FCC regrette la teneur de certains propos militants ténus par le chef de l’état à l’occasion de sa visite à Washington, sollicitant l’appui d’une puissance étrangère pour déboulonner le système dictatorial en République Démocratique du Congo. Elle a souligné dans une déclaration rendue public ce lundi 08 avril 2019 et signée par une dizaine des responsables des regroupements membres du FCC.

« Ces affirmations surprenantes remettent, en effet, gravement en cause l’héritage démocratique ancré dans notre pays depuis 2006 et qui s’est traduit par la toute première passation pacifique et civilisée du pouvoir à la magistrature suprême jamais intervenue en RDC, passation dont le président de la République est pourtant le bénéficiaire au terme des troisièmes élections libres, démocratiques, pluralistes et apaisées du 30 décembre 2018 » indique cette déclaration.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

A côté de cela, le FCC se dit être attristé  « de l’approche tendancieuse du Chef de l’Etat, visant à instrumentaliser les valeurs républicaines telle la lutte contre la corruption et autres valeurs en voulant s’approprier le monopole de leur promotion et de leur préservation, alors qu’elles sont partagées par le FCC, depuis l’avènement de la révolution du 17 mai 1997 »

Cette plate-forme demande au président de la République, de mettre tout en œuvre pour que toutes les institutions constitutionnelles nationales et provinciales soient installées et qu’elles deviennent opérationnelles dans l’harmonie.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Rachel Rugarabura, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.