RDC : Le FCC perd un membre XXL, Matata Ponyo qui démission pour ses propres raisons

L’ancien premier ministre Congolais, Augustin Matata Ponyo n’est plus à compter au sein du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) ainsi qu’au Front Commun pour le Congo (FCC), parti et famille politique de l’ancien Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange. Matata démission dans cette famille politique pour selon lui, des raisons de convenance personnelle. Information parvenue à jambordc.info ce vendredi 12 Mars 2021 par des sources concordantes de la capitale Congolaise.

« Pour des raisons de convenance personnelle, j’ai déposé ma démission au PPRD et FCC. Je remercie SEM le Président hon. J.K. Kabange pour m’avoir permis d’œuvrer pendant près de 12 ans au sein du PPRD et d’occuper des fonctions de ministre des finances et de Premier ministre », a-t-il annoncé.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Cette démission intervient quelques mois après la tribune tenue en date du 08 janvier dernier  par l’homme connu au surnom de Mapon et dans laquelle il s’était attaqué violemment à sa famille politique, le FCC. Pour lui, le FCC n’avait pas ni âme, ni esprit lors de sa création.

 « Ce que je pense est que le FCC n’avait à sa création ni âme, ni esprit. Il ne l’a toujours pas et ne l’aura jamais, à moins d’un miracle. En effet, tous les groupements de partis regroupés au sein du FCC avaient chacun son idéal qui ne cadrait nécessairement pas avec celui des autres. Un corps sans âme, ni esprit peut-il vivre ou survivre ? Nullement. Bien plus, les objectifs des uns et des autres n’étaient pas les mêmes ! », avait-il écrit.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

En rappel, Matata Ponyo avait affirmé que FCC n’a jamais été un regroupement politique fondé autour d’un idéal commun. Ce dernier avait estimé que son effondrement était prévisible dès le départ. D’où le geste posé ce jour, celui de quitter cette famille politique chère à Joseph Kabila.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.