RDC : Le collectif Amka Congo préoccupé par des violations des droits humains à Béni (Déclaration)

Les mouvements citoyens et d’autres organisations réunis au sein du collectif AMKA Congo, sont préoccupés par des graves violations des droits de l’homme dans la Province du Nord-Kivu, précisément à Beni (Oicha, Irengeti) et en Ituri. Ils Condamnent avec sa toute dernière énergie ces crimes graves de guerres, de sabotage, des tueries abominables et massacres qui se commettent sur les paisibles citoyens sans moyens de défenses et visant à vider et à nettoyer cette partie du pays de sa population autochtone.

Ces derniers demandent au président de la République de mettre la situation de Béni parmi ses priorités et une urgence nationale et qu’il disponibilise les moyens nécessaires pour éradiquer ces exactions et de nommer un envoyé spécial qui s’occupera de cette situation et rapportera auprès de lui, les faits graves qui s’y commettent pour des solutions idoines.

Le collectif Amka Congo, sollite l’engagement politique de la communauté internationale qui doit se saisir de cette question et la coopération de la CIRGL, de tous les acteurs au niveau de la sous-région des grands lacs et du continent Africain.

Amka Congo demande la coopération et l’implication totale de la Monusco à travers sa brigade d’intervention pour appuyer totalement les FARDC dans la protection des civiles et pour mettre fin aux attaques contre les civiles et à ces mascarades aux qu’elles nous assistons. À la population, le collectif Amka Congo demande de rester sereine, vigilante et de continuer à dénoncer toute personne impliquée dans ces crimes malgré les difficultés que nous vivons sans autres moyens de défense.

Vu la recrudescence de ces actes et la passivité du gouvernement dans ce dossier qui a trop duré, le Collectif Amka Congo donne un ultimatum de 30 jours au président de la république pour qu’il nomme un envoyé spécial, trouver un mécanisme de protection de nos compatriotes à Béni et en Ituri, mettre sur pied un tribunal spécial sur les crimes commis à Béni et en Ituri, mettre fin à ces crimes et de rechercher les auteurs au niveau interne et externe pour qu’il répondent de leurs actes odieux et organiser un dialogue spécial pour réfléchir et mettre sur pied un mécanisme solide de prévention de ces crimes.

Ce dernier appelle le peuple congolais à la mobilisation pour imposer la paix à Beni et en Ituri.

Celcom Collectif Amka Congo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.