RDC : Le collectif Amka Congo juge de troisième âge les deux nominations de Félix Tshisekedi

Au lendemain de la nomination de Gabriel  Kyungu à la tête de la SNCC et du maintien d’Albert Yuma aux commandes  de la GECAMINES par le président Félix Tshisekedi ce lundi 03 juin ; des réactions continuent à venir de partout. Dans le camp des mouvements citoyens, ces nominations restent mal dirigées. Au Sud-Kivu, le collectif Amka Congo accuse ces deux nominés de personnes de troisième âge et fait savoir que les institutions de l’Etat ne sont pas les lieux de retraite.

 Au cours d’une interview exclusive avec Jambordc, Remy Kasindi, militant de ce collectif s’indigne contre ces nominations et s’indispose de la tranche d’âge et surtout de la qualité des personnes nommées dans ces deux institutions de portefeuille de la République.

« Nous avons remarqué que le Président qui a son pouvoir discrétionnaire, a décidé de prendre des personnes de son choix. Nous regrettons seulement qu’il y a continuité dans la gestion des institutions du pays. L’alternance qu’on a vécu depuis décembre 2018, devait être vécu au quotidien de nos populations  », grogne le militant de ce collectif citoyen.

Ce dernier doute que la nomination de Gabriel Kyungu à la SNCC et la reconduction d’Albert Yuma à la GECAMINES vont servir le pays comme l’attendait le peuple. Selon lui, la population voulait voir la gérance du pays avec d’autres personnes et non celles qui ont déjà géré et dont leur bilan reste mitigé.

Remy Kasindi trouve fallacieuse la raison d’expérience souvent évoquée et qui défavorise le recrutement des jeunes, pourtant compétents. Ce dernier affirme que la GECAMINES ne pas un modèle à suivre car elle reste une institution qui est totalement en faillite.

Notre source insiste de ce fait en disant que le pays a plus besoin d’une jeunesse motivée, qui revendique et qui mette le combat au-devant de toute action, ceci dans le but de récupérer son pouvoir qui vire vers les personnes de troisième âge.

Elie Bigaba, JRI

1 thought on “RDC : Le collectif Amka Congo juge de troisième âge les deux nominations de Félix Tshisekedi

  1. COMME HERMAN COHEN L’A SIGNIFIE, AVANT LE RETOUR DE MOISE KATUMBI EN RDC, MOISE PEUT AIDER FELIX A SE DEFAIRE DU KABILISME. D’AUTRE PART, DANS SON MESSAGE D’IL Y A TROIS JOURS, LE SECRETAIRE GENERAL DU PPRD N’A PAS VOILE LA PEUR DE SON PARTI DE VOIR MOISE A COTE DE FELIX, A QUI IL A DEMANDE OUVERTEMENT DE NE PAS DONNER UN QUELCONQUE CREDIT A KATUMBI, QUI L’OPPOSERAIT DANS L’AVENIR AVEC L’AIDE DES PUISSANCES ETRANGERES. CES DEUX MESSAGES NE SONT PAS TOMBES DANS LES OREILLES D’UN SOURD, MAIS DANS CELLES DE FELIX, QUI N’IGNORE PAS LES ATOUTS ET CAPACITES DE MOISE ET SES ALLIES. C’EST PAS QU’IL A FAIT LE CHOIX DU TROISIEME AGE SUR KYUNGU A LA TETE DE SNCC AU HASARD. EN MEME TEMPS QU’ON LUI A IMPOSE CE QU’IL DOIT FAIRE SUR GECAMINES, IL A QUAND MEME FAIT UN PAS VERS MOISE, EN SE CREANT UNE BASE ARRIERE SOLIDE AU KATANGA DE KYUNGU ET DE MOISE. C’EST UN CHOIX PUREMENT POLITIQUE ET J’OSE CROIRE QUE LE PPRD N’EN EST PAS CONTENT. FRERE REMY, LAISSONS D’ABORD FELIX SE CONSTRUIRE, IL PENSERA OBLIGATOIREMENT AUX JEUNES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.