RDC : La CENCO refuse toute révision constitutionnelle

RDC : La CENCO refuse toute révision constitutionnelle

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) s’est prononcée sur les enjeux politico-électoraux du pays, lors d’un point de presse tenu ce lundi 27 novembre 2017.

Dans son message, la CENCO prend acte du calendrier électoral et demande au Parlementaires de rejeter toute initiative visant la révision et le changement de Constitution pendant cette période préélectorale et électorale.

Inscription ISJC

« Au parlement de voter la loi électorale, d’assurer le contrôle de l’exécution du budget concernant les élections, de rejeter, selon l’esprit de l’Accord de la Saint-Sylvestre, toute initiative de révision et de changement de constitution pendant la période préélectorale et électorale », a dit l’Abbé Donatien N’Shole, dans une déclaration lue ce lundi 27 novembre 2017.

L’église catholique demande au président Joseph Kabila de déclarer publiquement qu’il ne sera pas candidat aux prochaines élections, seul moyen d’apaiser les tensions actuelles au pays.

« Nous sommes profondément déçus de nous retrouver dans le même contexte de tensions qu’à la fin de l’année 2016. Le peuple ne tolérera pas que cela se répète en 2018. (…) Nous vous appelons à rassurer l’opinion par une déclaration publique que vous ne serez pas candidat à votre propre succession. Nous sommes convaincus que cela contribuerait à l’apaisement des tensions politiques », a-t-il dit.

Pour les évêques, seul l’accord du 31 décembre demeure l’unique feuille de route pour une sortie de crise en République démocratique du Congo.

« La Cenco tient à rappeler à tous les acteurs politiques et au peuple congolais que l’accord du 31 décembre n’est pas mort. Il est et demeure l’unique feuille de route consensuel pour sortir de cette crise politique qui n’a que trop duré », a-t-il souligné.

La Cenco dit réaffirmer son attachement à l’accord et promet de ce fait d’accompagner le peuple congolais jusqu’aux élections.

« En même temps qu’elle réaffirme son attachement à cet accord qu’elle a elle-même parrainé, la Cenco souligne sa ferme volonté d’accompagner le peuple congolais vers les élections justes, libre et transparentes qui permettront à notre pays de se choisir de nouveaux dirigeants », a soutenu l’abbé Nshole.

Pour éviter que les élections prévues dans le calendrier électoral ne ratent d’être organisées, la CENCO interpelle la classe politique,  le Parlement ainsi le Gouvernement à faire preuve de volonté.  Au Gouvernement de publier le plan de décaissement du financement des élections. A la CENI de manifester son indépendance.

Evariste Murhula

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.