RDC : Deux possibilités pour le procès en appel de Vital Kamerhe

Le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Monsieur Vital Kamerhe sera de nouveau devant la justice ce vendredi 24 juillet dans le cadre de son procès en appel, en chambre foraine à la prison centrale de Makala. Un procès qui pourrait aussi susciter autant d’intérêt des congolais comme celui de la première instance.

D’après les sources proches de l’appareil judiciaire du pays, deux possibilités sont donc possibles au travers ce deuxième degré de juridiction.

Il s’agit de corriger la précédente procédure en reprenant tout à zéro, soit à reprendre ce qui a été déjà fait en première instance, avec les mêmes moyens des preuves.

Condamné à 20 ans des travaux forcés pour détournement des deniers publics dans le cadre du procès dit de 100 jours du Chef de l’état, Vital Kamerhe pourra à l’issue de ce procès être soit acquitter, soit voir ses peines d’être allégées ou confirmées.

En rappel, le tribunal avait également ordonné la confiscation des fonds contenus sur les comptes des proches de Vital Kamerhe (Soraya Mpiana, Daniel Nshangalume et Amida Chatur) ainsi que les «biens immobiliers acquis grâce aux fonds détournés».

Elie Bigaba, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.