RDC : Arrivée de Félix Tshisekedi à Goma, une visite émaillée des surprises inoubliables

RDC : Arrivée de Félix Tshisekedi à Goma, une visite émaillée des surprises inoubliables

Dans un contexte complexe, le Président Congolais Félix Tshisekedi est arrivé à Goma chef lieu de la province du Nord-Kivu ce lundi 5 octobre 2020. Une ville où la situation sécuritaire est très tendue depuis plus de trois mois maintenant, avec des cas des vols et des meurtres qui sont enregistrés chaque semaine. À côté de cela, s’ajoute les massacres des populations dans le grand Nord de la province et les groupes armés qui pullulent ça et là à l’intérieur de la province du Nord-Kivu. La condamnation de l’un des plus grands leaders de l’Est à la personne de vital Kamerhe, son directeur de cabinet dont le jugement rendu est à la base des manifestations intempestives au Nord et au Sud-Kivu.

Dès les premières heures de ce lundi 05 octobre 2020, une forte mobilisation a été observée en ville de Goma. Des militants des partis politiques étaient regroupés le long des principales artères de la ville. Les mesures de sécurités renforcées, des éléments de la garde républicaine placés au dessus des maisons faisaient déjà peur aux paisibles populations qui doutaient fort de l’arrivée du Président Congolais vu que son arrivé a été reporté plus d’une fois au courant du mois de septembre.

Des partisans, mobilisaient depuis 8h du matin, sous un soleil accablant ne verront qu’aux environs de 15h l’atterrissage de l’avion transportant le président congolais.

Félix Tshisekedi face à plusieurs messages d’interpellations que de bienvenue

À l’aéroport international de Goma, une marrée humaine muni des différents messages envahissait l’entré principal. Aux côtés des messages de bienvenue, quelques citoyens congolais brandissaient des messages tels que «où serait votre promesse d’en finir avec les groupes armés? » ; «Rien et personne sans KAMERHE, libérez VK» ; «Excellence, ne vous limitez pas seulement à Goma durant votre séjour au Nord-Kivu» ; «En 18 ans JKK n’avais jamais céder Minembwe»; et tant d’autres.

Acteurs de la société civile, hommes politiques, militants, tous confondus ne portaient que deux messages majeurs. La matérialisation de la promesse du premier citoyen congolais celui d’en finir avec les groupes armés qui pullulent dans la quasi-totalité des coins et recoins de l’Est de la Rd Congo. Et l’installation de l’État major avancé à Beni afin de mettre un terme à l’activisme du groupe rebelle Ougandais des ADF NALU qui massacre jour et nuit six durant.

Quelques manifestation avant l’arrivée de Félix : « Caïn où est Abel? ».

Dès l’aéroport en passant par la route Goma-Sake jusqu’au gouvernorat, des militants et partisans manifestés. À l’aéroport de Goma, quelques militants pro-Kamerhe manifestaient derrières l’enclos avec comme message « Caïn où est Abel? ».

Ces derniers déterminés, disaient attendre le président Tshisekedi pour lui demander où est son frère. Peu après, ces pro-Kamerhe ont été brutalisés par d’autres militants présent à l’aéroport sans causer des graves incidents.

Sur la route Goma-sake au niveau de trois paillotes, c’était une manifestation de colère. Des militants identifiés comme étant des partisans du directeur de cabinet du président de la République condamné à 20 ans de travaux forcés au premier degré pour détournement des fonds alloués au programme de 100 jours, ont brûlés des pneus sur la chaussée et barricadés la route. Très vite ils ont été dispersés par les services de sécurité déployaient le longue de cette artère principale de la ville touristique.

Devant le gouvernorat de province, une vingtaine des militants du mouvement citoyen lutte pour le changement, “LUCHA” était visible. Profitant du passage du président de la République à Goma, ils sont venus exprimer leur mécontentement vis-à-vis de la situation sécuritaire particulièrement à Beni. Avec comme slogan « vous avez promis un sacrifice suprême Pour la paix. Agissez!».

Pour information, la matinée de ce lundi 05 octobre, 10 personnes ont été tuées à Mamove dans le territoire de Beni, à l’ouest de Oicha par des présumés rebelles Ougandais de l’ADF.

En somme, parmi les missions de voyage de Félix Tshisekedi, on note la tenue du Mini-Sommet des chefs d’État des Grands Lacs souvent reporté qui pourra finalement avoir lieu ce mercredi 7 octobre 2020.

Augustin Sadiki depuis Goma

La Rédaction JamboRDC

Un commentaire sur “RDC : Arrivée de Félix Tshisekedi à Goma, une visite émaillée des surprises inoubliables

  1. C’est trop malhonête de la part de ceux là qui disent qu’en 18 ans KABILA n’a pas cédé MINEMBWE et que FATSHI vient de céder cette terre congolaise aux rwandais aujourd’hui. N’est-ce pas que cette entité a été érigé en commune rurale sous Kabila en 2013 par un décret du premier ministre MATATA PONYO???!!! Pourquoi imputer cela à FATSHI??!!! Même si vous n’aimez pas quelqu’un, pas jusqu’à ce point!!?? Qui a créée le ministère de la décentralisation et affaires coutûmières en y plaçant un ministre inamovible en la personne de sieur Ruberwa??!! N’est-ce pas l’autorité morale du FCC??!!! Croyez-vous qu’on est incapables de comprendre que ce poste ministeriel a été créée par Kabila pour éxécuter ce plan diabolique d’accaparement des terres congolaises par les soit-disants Banyamulenge??!!! Certains congolais peuvent être amnésiques, mais pas nous tous. Mais, quoi que vous disiez, sachez que FATSHI ne cédéra aucunément MINEMBWE ni une quelconque partie de la RDC à quiconque malgré les pièges du FCC et de son autorité morale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.