RDC-Affaire Vital Kamerhe : La demande de liberté provisoire rejetée en second degré par la Cour d’appel

RDC-Affaire Vital Kamerhe : La demande de liberté provisoire rejetée en second degré par la Cour d’appel

En détention préventive depuis le 8 avril dernier, Vital Kamerhe pourra encore rester dans la prison de Makala tout au long de son procès malgré les démarches de sa défense. La Cour d’appel de Gombe a rejeté en second degré sa demande de liberté provisoire, ce lundi 18 Mai 2020 à Kinshasa.

Pourtant, la défense de Vital Kamerhe souhaitait que leur client quitte la prison pour notamment se faire soigner et préparer efficacement sa défense dans le cadre du procès sur le détournement présumé des deniers publics dans le cadre du programme de 100 jours.

D’après les sources proches du tribunal de grande instance Kinshasa/Gombe, citées par des médias de la capitale ; c’est après examen en second degré que les demandes de liberté provisoire de Vital Kamerhe et de l’homme d’affaires Samih Jammal ont été rejetées. Ceci après que l’affaire a été prise en délibéré vendredi 15 mai dernier.

Signalons que le procès de Vital Kamerhe et son co-accusé s’est ouvert lundi 11 mai à la prison de Makala et la deuxième audience est fixée pour le 25 mai prochain toujours à Makala.

Rachel Rugarabura, JRI

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.