RDC : 32 Congolais contre 4 Casques bleus tués dans les manifestations anti-Monusco à l’Est (Officiel)

RDC : 32 Congolais contre 4 Casques bleus tués dans les manifestations anti-Monusco à l’Est (Officiel)

36 morts et 170 blessés c’est le bilan des manifestations anti-monusco menées par les habitants de la partie Est de la République Démocratique du Congo (RDC) depuis le 25 juillet dernier.

C’est ce qui ressort du communiqué du gouvernement Congolais rendu public le 1 Août 2022 après une réunion de crise présidée à Kinshasa par le président de la République Félix Antoine tshisekedi.

Inscription ISJC

L’audition de rapport de la commission spéciale du gouvernement sur la situation qui a prévalu au Nord-Kivu et Sud-Kivu consécutive aux manifestations contre la Monusco était le seul point à l’ordre du jour de la dite réunion.

“La manifestation anti-monusco et incidents meurtriers de casques bleus à l’Est de la RDC font état de 36 personnes mortes et 170 autres blessées. Parmi les morts 13 sont de Goma,13 morts de Butembo dont 4 casques bleus, 4 morts à Uvira, 3 à Kayabayonga et 4 autres à kasindi” lit-on dans ce communiqué signé par le porte parole du gouvernement Patrick Muyaya.

De ce qui suit, le gouvernement congolais condamne ces incidents graves et outrageant qui ont porté atteinte à la souveraineté de la RDC particulièrement au poste frontalier de Kasindi.

Le président Félix tshisekedi a au cours de ces assises fait part de sa totale désapprobation du comportement des casques bleus à la base de ces incidents et exige que les coupables soient sévèrement sanctionnés. Il a lancé un message de réconfort et de soutient du gouvernement aux populations qui ont été directement touchées par ces événements malheureux.

Le gouvernement congolais annonce procéder à la réévaluation d’un plan du retrait de la Monusco convenu en vertu de la résolution 2556 du conseil de sécurité des Nations -Unies.

Notons que cette réunion a réuni les présidents de deux chambres du parlement congolais à savoir l’assemblée nationale et le sénat, le premier ministre et quelques ministres dont les vices premier ministre de l’intérieur, des affaires étrangères, de défense et bien d’autres.

Deo kulila

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.