Présidentielle en RDC : devant la population de Goma, Moïse Katumbi promet de mettre fin à l’avanture du M23

“Pas de RDC sans le Nord-Kivu, on ne doit pas céder même un centimètre de notre territoire. Je viens trouver une solution à la question du M23…”, a affirmé Moïse Katumbi, candidat à la présidentielle de décembre prochain, lors de son adresse, jeudi 23 novembre, à la population de Goma au Nord-Kivu.

Arrivé au chef-lieu du Nord-Kivu en début d’après-midi, en provenance de l’Ituri, le candidat numéro 3 est accompagné de ses alliés Matata Ponyo, Franck Diongo et Seth Kikuni.

Inscription ISJC

Lors de son adresse au stade Afia au quartier Des Volcans, Moïse Katumbi s’est appesanti sur la crise sécuritaire, « un épineux problème aux conséquences humanitaires indescriptibles pour les 2 millions des déplacés », ayant fui depuis deux ans leurs habitations.

La plupart vivent dans de mauvaises conditions, poursuit-il.

Une fois élu Moïse Katumbi a promis de tout mettre en œuvre pour l’instauration de la paix au Nord-Kivu.

Moïse Katumbi a également rendu un hommage à tous les fils et filles congolais qui sont tombés à cause de cette guerre tout en compatissant avec la population pendant cette période d’état de siège.

Au sujet du processus électoral, il a recommandé la population à la vigilance le jour du vote.

« On ne va pas quitter les bureaux de vote sans compter les voix, on ne peut pas voler les voix de Moïse Katumbi », a-t-il martelé.

Signalons qu’après l’étape du Nord-Kivu,Moïse Katumbi est entendu à Bukavu le lundi 27 novembre.

Rédaction

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.