Passeports sémi-biométrique : La LUCHA exige au gouvernement le retrait de sa décision

Passeports sémi-biométrique : La LUCHA exige au gouvernement le retrait de sa décision

La décision du ministère congolais des Affaires étrangères et intégration régionale relative à l’invalidation des passeports semi-biométriques n’est pas la bienvenue au sein de l’opinion. Le Mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA), dans un mémorandum adressé audit ministère le mercredi 20 septembre, clame haut et dit non à cette mesure.

Selon  les militants de la Lucha, le passeport congolais dont le prix d’acquisition varie entre 250 et 350 dollars américains figure parmi les plus couteux du monde. Ajouter à ceci les frais de voyage lorsqu’il faut aller dans une des quatre seules villes disposant d’un centre de capture en RDC.

Inscription ISJC

S’appuyant sur le contexte actuel où le pays traverse une crise socio-économique majeure, ce Mouvement citoyen estime que le gouvernement ne peut astreindre les Congolais dont les passeports semi-biométriques ont encore une longue durée de validité au risque d’entraver leur liberté de circulation.

La Lucha demande au gouvernement congolais, par le biais du ministère des Affaire étrangères et intégration régionale, de retirer cette décision pour permettre aux Congolais d’user de leurs passeports jusqu’à  la date d’expiration. De « présenter des excuses au peuple congolais pour cette mesure inconsidérée et préjudiciable » mais aussi de clarifier la question liée à toutes les exigences pour l’obtention d’un passeport biométrique.

En rappel, le Vice-ministre aux Affaires étrangères et Intégration régionale avait signé, le 15 septembre 2017, un communiqué portant sur l’invalidation des passeports semi-biométriques à partir du 16 octobre prochain.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.